Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil et une clavier avec une touche interrogation rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Questions et réponses sur la stérilisation de la femme

Qu'est ce que la stérilisation féminine ?

La stérilisation féminine est un acte chirurgicale qui est pratiqué par un médecin en clinique ou à l'hôpital. Le but de la stérilisation féminine est d'empêcher de manière définitive une grossesse. Elle consiste en l'imperméabilisation des trompes de Fallope empêchant ainsi que la rencontre entre ovule et spermatozoïdes se produise. C'est une méthode de contraception permanente qui doit être considérée comme irréversible.


A qui s'adresse la stérilisation féminine ?

Elle s'adresse à toutes les femmes majeures qui ne désirent plus avoir la possibilité d'avoir des enfants, ce qui est le cas d'environ 50 000 femmes chaque année.


Quelle est la démarche à suivre pour pouvoir subir une stérilisation féminine ?

Il faut dans un premier temps en faire la demande auprès d'un médecin, puis si le médecin est consentant pour réaliser cette stérilisation alors un délai de réflexion de 4 mois devra être respecté avant une seconde consultation chez le médecin où la demande de stérilisation sera mise par écrit par la demandeuse et, seulement après ces différentes étapes l'intervention pourra être programmée.


Je suis décidée à me faire stériliser pourquoi est-ce si long avant l'intervention ?

Pour chaque stérilisation à visée contraceptive, un délai de 4 mois doit être respecté avant l'intervention. Ce délai de 4 mois est un délai de réflexion permettant à la personne désireuse de subir une stérilisation d'être parfaitement sure de son choix. La stérilisation étant irréversible, il n'est pas question de prendre une telle décision sur un coup de tête.


Quelles sont les techniques de stérilisation féminine existantes ?

Il existe, à l'heure actuelle, deux techniques de stérilisation féminine : la ligature des trompes qui se fait sous anesthésie générale et depuis 2002, la méthode Essure® effective au bout de trois mois et qui se réalise par les voies naturelles, sans anesthésie, ni incision. Dans les deux cas, l'intervention a pour but d'éviter que l'ovule ne puisse rejoindre l'utérus et les spermatozoïdes.


Est-il possible que la stérilisation féminine ne fonctionne pas ?

Bien que cela soit rare, il est en effet possible que la technique utilisée pour la stérilisation soit un échec. Dans ce cas, un risque de grossesse extra utérine existe du fait des lésions au niveau des trompes. Il est donc important après une telle intervention de signaler à son médecin toutes douleurs abdominales plus ou moins intenses, tous saignements vaginaux et en particulier s'il y a un retard de règles.


Les méthodes de stérilisation féminine sont elles efficaces ?

Oui, les méthodes de stérilisation féminine sont très efficaces. En effet, dans le cas de la ligature des trompes le taux d'échec serait de 0,5% après 1 an et 1,2% après 4 ans et dans le cas de l'implant (technique d'Essure®), le taux d'échec serait de 0,05% après 1 an et de 0,2% après 4 ans.


La stérilisation féminine est elle vraiment irréversible ?

Bien qu'il existe des techniques de re-perméabilisation des trompes, il est très important lorsqu'une femme choisit la stérilisation comme moyen de contraception, qu'elle considère que cette intervention est irréversible et donc qu'elle sera définitivement stérile. Si la stérilisation a eu lieu par coelioscopie avec pose de clips sur les trompes (technique de ligature des trompes) par exemple, le taux de réussite après le retrait des clips est très faible et dans le cas de la pose d'implants (technique d'Essure®) le taux de réussite est nul. De plus, ces techniques de restauration sont lourdes pour un résultat très souvent négatif. A noter cependant que dans certains cas une fécondation in vitro peut être envisageable.

point d'exclamation icone Attention

Depuis deux ans, la technique Essure est sous surveillance renforcée de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et du ministère de la Santé du fait du nombre croissant d'effets secondaires signalés par les utilisatrices.

L'implant fait l'objet d'une action en justice lancée le 09 décembre 2016 par deux femmes victimes de ses effets secondaires.


Pour en savoir plus :

La contraception par stérilisation de l'homme ou de la femme

Vos questions, nos réponses :

La ligature des trompes de Fallope

La méthode Essure