Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil et une clavier avec une touche interrogation rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

La masturbation et les questions que l'on se pose

Est-il normal de se masturber souvent à l’adolescence ?

La masturbation est une étape naturelle vers la découverte de son corps, du plaisir physique et de la sexualité. A l’adolescence, les pulsions sexuelles se réveillent et il est donc tout à fait normal d’avoir recours au plaisir solitaire afin d’évacuer cette tension sexuelle. Attention cependant à ce que la masturbation ne devienne pas compulsive, à savoir pratiquée régulièrement plusieurs fois par jours sans pouvoir se retenir.

A noter cependant que prendre l’habitude à l’adolescence de se masturber avec précipitation dans le seul but d’évacuer rapidement une tension sexuelle peut entraîner des problèmes d’éjaculation précoce à l’âge adulte. De ce fait, sachez prendre le temps de bien vous masturber : ne caressez pas uniquement que votre sexe mais tout votre corps car la masturbation est un acte sexuel et, tout comme dans la sexualité entre deux partenaires, il ne faut pas être réducteur au seul sexe de l’autre.


La masturbation joue t elle un rôle sur le développement ?

La masturbation est tout à fait neutre sur le développement. En effet, la masturbation ne réduit pas et ne favorise pas non plus le développement physique ou psychique de l'homme ou de la femme.


Est-ce que tout le monde se masturbe ?

Non, certaines personnes n’éprouvent pas de le besoin d’avoir recours à la masturbation, cependant selon une récente enquête sur les comportements sexuels en France de 2006, 90% des hommes et 60% des femmes ont déclaré s’être déjà masturbé au moins une fois dans leur vie.


Est-il possible de trop se masturber ?

Certains hommes et certaines femmes se masturbent tous les jours. La fréquence de la masturbation va dépendre de différents facteurs tels que l’âge, la libido, la présence ou non d’un ou d’une partenaire, l’humeur du moment et bien évidemment de chaque individu. L’adolescence est généralement la période où la fréquence de masturbation est à son maximum et celle-ci diminue généralement avec l’âge. En effet, si un adolescent peut se masturber plusieurs fois par jours, un homme de 40 ans le fera beaucoup moins, tout dépendant bien sûr de chaque personne.

Ce qu’il faut bien retenir c’est que tant que la masturbation ne devient pas compulsive, à savoir pratiquée régulièrement plusieurs fois par jours sans pouvoir se retenir et qu’elle n’interfère pas dans la vie de tous les jours alors il n’y a aucun problème à la pratiquer régulièrement. En revanche, dans le cas contraire, il faudra envisager de consulter un médecin le plus rapidement possible.


Pourquoi certaines personnes se masturbent alors qu’elles ont une activité sexuelle très intense dans leur couple ?

La masturbation est une autre forme de plaisir par rapport au plaisir que procure un rapport sexuel et, de ce fait, elle apporte une autre sorte de satisfaction chez certaines personnes.

En revanche, pour d’autres, et notamment chez les personnes ayant des désirs sexuels beaucoup plus fréquents et intenses que leur partenaire, la masturbation est le meilleur moyen pour eux de satisfaire leurs envies sans pour autant contraindre l’autre à un rapport sexuel ou être infidèle.


Est-il vrai que la masturbation rend sourd ?

Bien évidemment que NON ! La masturbation ne rend si sourd ni aveugle !!!


Peut-il être néfaste à la sexualité du couple de remplacer la pénétration par la masturbation mutuelle ?

Toutes les variantes sexuelles sont possibles dans un couple à partir du moment où les deux protagonistes du couple sont d’accord et donc qu’il n’y a pas de contrainte de l’un sur l’autre. Il faut savoir que dans un couple varier de temps en temps les plaisirs est l’une des meilleures façons de renouveler l’intérêt et le plaisir des relations sexuelles. De ce fait, la masturbation mutuelle peut être une variante érotique de l’acte sexuel.


Est-ce une forme d’infidélité que de se masturber en fantasmant sur une autre personne que son ou sa partenaire ?

Non, il ne s’agit pas d’infidélité. Les fantasmes ont pour rôle de stimuler la libido. Ils sont propres à chaque individu et font parti de son propre jardin secret. La masturbation, quant à elle, est un jeu intime qui n’implique que la personne qui la pratique à partir du moment où ce plaisir solitaire ne se fait pas au détriment de la sexualité du couple.

A noter qu’il n’est pas rare que homme ou femme fantasme sur d’anciens partenaires lorsqu’ils se masturbent et ceci ne constitue absolument pas une traîtrise à l’encontre du partenaire actuel et ne signifie bien évidemment pas que la personne rêve de se remettre avec son ex. Il faut savoir que fantasmer sur quelque chose de tabou, d’illicite ou d’interdit peut renforcer l’excitation de la masturbation.


Pourquoi se sent-on coupable lorsqu’on se masturbe ?

Tout simplement parce que autrefois la masturbation était considérée comme quelque chose de mal qui était nuisible à la santé. De nos jours, les nombreux mythes inventés à cette époque pour empêcher cette pratique persistent toujours dans l’inconscient des personnes même s’il a été démontré que la masturbation fait partie d’une sexualité tout à fait normale. De plus, dans la religion judéo-chrétienne, la masturbation est interdite ce qui conduit également à perpétuer cette culpabilité.


Par où commencer pour une première masturbation ?

Tout d’abord, il est indispensable de trouver et de choisir un moment ainsi qu’un endroit où vous ne risquerez pas d’être dérangé et où vous serez confortable et à votre aise. Commencez toujours par caresser l’ensemble de votre corps, soyez à l’écoute des sensations que vos caresses vous procurent. Vous pouvez utilisez des huiles parfumées afin de rendre ses caresses plus douces et plus agréables. Prenez le temps de bien caresser les différentes parties érogènes de votre corps telles que le ventre, les fesses, les lèvres et les seins avant de vous diriger vers vos parties génitales. Laissez-vous aller et n’oubliez pas que le fantasme est le moteur essentiel de l’excitation. Faites ensuite glisser doucement vos mains sur vos parties intimes et commencez à caresser votre sexe doucement comme vous l’avez fait sur les autres parties de votre corps. Soyez toujours à l’écoute des sensations procurées par vos caresses afin d’en connaître les zones sensibles. Concentrez-vous alors sur les zones réellement sensibles. Si le plaisir devient plus intense, continuez ainsi jusqu’à atteindre l’orgasme. Il est cependant possible que vous ne parveniez pas à l’orgasme les premières fois et ceci n’est pas grave, vous l’atteindrez les fois suivantes.


Est-ce un signe de perversité que de se masturber quotidiennement ?

Non, la masturbation quotidienne n'est pas un signe de perversité. Il faut savoir que la fréquence de masturbation varie beaucoup d'une personne à l'autre du fait des pulsions sexuelles qui sont très différentes des uns et des autres.

Sur un plan médical, la masturbation est sans conséquence nuisible dans la mesure ou celle ci ne devient pas excessive et compulsive.

 


Pour en savoir plus :

Tout sur la masturbation

Les différentes techniques de masturbation

Vos questions, nos réponses :

La masturbation côté femme

La masturbation côté homme