Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil et une clavier avec une touche interrogation rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Questions-réponses sur l'avortement

Qu'est ce qu'un avortement ?

On parle également d'Interruption Volontaire de Grossesse. Cet acte consiste à mettre fin à une grossesse non désirée.


Jusqu'à quand peut-on avorter ? Quel est le délai légal ?

En France, il est possible d'avorter jusqu'à 12 semaines de grossesse soit jusqu'à 14 semaines après le début des dernières règles soit 14 semaines d'absence de règles (aménorrhée).


Je suis enceinte de deux mois et je voudrais avorter, est-ce que c'est encore possible ?

OUI, car le délai légal en France est de 12 semaines de grossesse, soit 14 semaines par rapport au début des dernières règles pour une femme réglée tous les 28 jours.


Je suis très mal réglée et mon test de grossesse est positif. Comment savoir depuis combien de temps je suis enceinte car je ne voudrais pas garder le bébé ?

Une échographie sera faite pour savoir si vous êtes bien dans les délais légaux pour subir une IVG.


Je suis enceinte de 8 semaines et je voudrais savoir si une IVG par médicaments est possible ??

Non, un avortement médicamenteux n'est possible que jusqu'à 7 semaines de grossesse soit 9 semaines après le début des dernières règles.


Qui peut avoir recours à l'avortement ?

Toutes femmes désirant mettre un terme à leur grossesse peuvent y avoir recours. A noter que seule la femme est en droit de prendre cette décision, le partenaire ou les parents ne peuvent pas décider à la place de la femme.


Qui pratique l'avortement ?

Il doit impérativement être pratiquée par un médecin.


Un médecin peut-il faire un avortement à son cabinet ?

OUI s'il peut se pratiquer par voie médicamenteuse, c'est à dire avant 5 semaines de grossesse et NON, si l'interruption de grossesse se fait par voie chirurgicale.


Quelles sont les méthodes possibles ?

Il existe deux méthodes : l'IVG médicamenteuse et l'IVG chirurgicale.


Quelle est la démarche à suivre avant un avortement ?

Une première consultation préalable doit être faite chez un médecin choisi par la femme et c'est au cours de cette consultation que la femme demandera à avoir recours à une IVG.
Un délai de réflexion d'une semaine doit être mis en place avant une seconde consultation
médicale préalable. C'est en général durant cette semaine de réflexion que peut avoir lieu un entretien psychologique obligatoire pour les femmes mineures et facultatif pour les femmes majeures. Au cours de la deuxième consultation médicale préalable, la femme met par écrit sa demande d'avortement et la remet au médecin. Il faudra ensuite choisir la méthode qui sera utilisée à savoir, soit médicamenteuse, soit chirurgicale.


L'interruption volontaire de grossesse est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

Oui, depuis le 31 mars 2013 elle est prise en charge par la sécurité sociale en totalité.


Pourquoi mon médecin veut-il que je fasse une échographie alors que je ne désire pas garder le bébé ?

Une échographie est faite systématiquement pour déterminer avec précision l'âge de la grossesse et donc savoir si le délai pour interrompre une grossesse est bien respecté.


Y a-t-il des risques à faire une IVG ?

Oui il y a des risques et c’est pour cela qu’il vaut mieux prendre une contraception. Cela dit, les risques sont faibles et il peut être préférable d'avorter que de garder un enfant non désiré.


Un avortement peut-il rendre stérile ?

Une complication infectieuse peut effectivement entraîner une stérilité par obstruction des trompes, mais cette complication est rare. Il est impératif d’être bien suivie dans les jours qui suivent l'interruption de grossesse pour éviter toute complication, en particulier infectieuse.


Mes règles sont très irrégulières de 1 à 3 mois et je viens de faire un test de grossesse qui est positif. Comment savoir si j’ai passé le délai ou non pour un avortement ?

Dans ce cas c’est une échographie qui permettra de déterminer avec exactitude la date de votre grossesse afin de savoir si vous êtes dans les temps légaux. De toute façon une échographie est toujours faite systématiquement avant l'interruption de grossesse.


Quelles sont les répercussions psychologiques d’un avortement ?

Les répercussions psychologiques sont relativement rares quand l'interruption de grossesse a été décidée par la femme seule, sans être influencée par le partenaire ou la famille. Les complications psychologiques touchent surtout à la sexualité et plus particulièrement au plaisir, au désir et à l’orgasme, du fait d'une culpabilité pouvant survenir après l'interruption.


Depuis mon interruption volontaire de grossesse, il y a 1 mois je n'ai plus envie de faire l'amour à mon copain qui a voulu que je fasse cette IVG. Quand mon désir reviendra-t-il ?

Lorsqu'une femme a fait une interruption de grossesse à la demande de son partenaire, alors qu'elle préférait "garder le bébé" il est très fréquent que sa sexualité avec ce partenaire soit perturbée pendant quelques temps. Il est difficile de vous répondre sur la durée de cette période de non désir qui sera d'autant plus longue que le regret d'avoir interrompu cette grossesse sera fort.


Mon copain voudrait que je me fasse avorter mais moi je préfère garder le bébé. Que faire ? répondez moi vite j’angoisse.

La décision vous revient à vous seule, mais il faut savoir qu’il est parfois difficile d’élever seule un enfant, et qu’un enfant a besoin d’un père pour s’épanouir. Essayez de convaincre votre partenaire s’il est hésitant.


Après une interruption de grossesse, au bout de combien de temps on peut reprendre des rapports sexuels ?

Si elle a eu lieu uniquement par médicaments les rapports sexuels peuvent être repris dès la fin des saignements. Si elle a été faite par aspiration, les risques infectieux étant plus importants, il vaut mieux attendre une quinzaine de jours.


Peut-on poser un stérilet après un avortement ?

Oui, mais il faut attendre les règles qui suivent et surtout que votre médecin soit certain de l'absence d'infection latente au niveau génital.


Pourrais-je de nouveau être enceinte après ?

Oui, tout à fait et si vous ne prenez pas de contraception à la suite de l'interruption vous pourrez en principe être immédiatement de nouveau être enceinte. Il n'a en en principe pas de conséquence sur de futurs grossesses.


J'ai 17 ans et je dois subir un avortement mais on me demande de me faire accompagner le jour de l'intervention. Pourquoi ?

Tout simplement pour pas que vous ne soyez seule lors de ce moment difficile. Se faire avorter, quelles qu'en soient les raisons, est toujours une situation douloureuse à vivre et se faire accompagner peut parfois faciliter un peu cette épreuve et d'autant plus lorsque l'on est jeune.

 


Pour en savoir plus :

Mettre fin à une grossesse quand elle n'est pas désirée

L'ivg chirurgicale

Vos questions, nos réponses :

Les méthodes d'avortement