Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil suivi d'un clavier avec un stéthoscope posé dessus

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

L'interruption volontaire de grossesse chirurgicale, une méthode efficace

Cette méthode d'IVG doit obligatoirement être réalisée en milieu médical (établissement de santé). Elle peut être pratiquée jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse soit 14 semaines après le début des dernières règles.

La technique chirurgicale

Cet acte chirurgical peut être effectué, selon le choix de la femme, sous anesthésie locale ou générale. Le médecin vérifiera que ce choix est celui qui est le mieux adapté à la situation.

46% des IVG sont réalisées de façon chirurgicales.

Cette opération consiste à introduire une canule, dont le diamètre sera fonction du stade de la grossesse, par les voies naturelles (en passant par le vagin et le col de l'utérus). Cette canule est reliée à un système d'aspiration qui permet ainsi d'aspirer l'œuf contenu dans l'utérus. L'insertion de la canule se fait via le col de l'utérus qui sera préalablement dilaté grâce la prise d'un médicament. A noter que cet avortement par aspiration ne laissera aucune cicatrice.


© sudok1 - Fotolia.com

La durée de l'intervention est de l'ordre d'une dizaine de minutes ce qui fait qu'une hospitalisation ambulatoire (séjour de quelques heures à l'hôpital) est suffisante même si l'opération a été effectuée sous anesthésie générale.


L'IVG chirurgicale est la méthode la plus efficace avec un taux de succès qui s'élève à environ 99,7%.

A noter qu'avant de pouvoir sortir, la femme se verra prescrire la méthode de contraception qu'elle aura choisi préalablement lors des consultations médicales précédentes.

Quels sont les moyens de contraceptions féminins existants ?

Il faut savoir que des complications après une IVG chirurgicale existent même si elles restent assez rares. Cependant, dans le cas d'une fièvre supérieure à 38°C, de pertes importantes de sang, de fortes douleurs abdominales et de malaises, il est absolument impératif que la femme contacte l'établissement de santé dans lequel l'interruption de grossesse a eu lieu car ces symptômes peuvent être le signe d'une éventuelle complication.

Une visite de contrôle devra être impérativement réalisée entre le 14ème et le 21ème jours après l'intervention afin de vérifier qu'il n'y a pas de complication post-opératoire et que la grossesse a bien été interrompue.

Le médecin s'assurera également lors de cette visite de contrôle que la femme possède bien une contraception adaptée à sa propre situation. Il pourra proposer à la femme qu'elle soit majeure ou mineure un entretien psycho-social post-IVG afin de donner la possibilité à la femme de parler si elle en éprouve le besoin.

A noter qu'avant toute IVG chirurgicale, 2 consultations médicales espacées d'une semaine devront impérativement être effectuées et une consultation psycho-sociale devra obligatoirement avoir lieu durant la semaine de délai pour les femmes mineures.
Une consultation d'anesthésie pré-opératoire pourra également être prévue.

 


Pour en savoir plus :

Généralités sur l'interruption volontaire de grossesse

Vos questions, nos réponses :

Questions de femmes sur l'avortement