Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil suivi d'un clavier avec un stéthoscope posé dessus

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

La chirurgie sexuelle, une spécialité liée au sexe

La chirurgie sexuelle de l'homme et de la femme peut être en rapport avec une maladie, comme c'est le cas dans la chirurgie de l'utérus, des ovaires, ou de la prostate, ou en rapport avec l'esthétique sexuel comme dans la chirurgie d'allongement du pénis ou lors d'une intervention sur des petites lèvres que la femme estime trop importantes ou trop longues. Quelque soit le type d'opération, cette spécialité touche presque toujours à la vie sexuelle avec les conséquences positives ou négatives qui pourront en découler.

Chirurgie sexuelle de la femme à titre esthétique ou réparatrice

La nymphoplastie

Elle est une opération qui consiste à reconstruire des petites lèvres sexuelles que la femme trouve top importantes par rapport aux grandes. L'hypertrophie des petites lèvres est presque toujours congénitale mais s'accentue lors de la puberté ou après les accouchements. Ce sont surtout les filles ados en post puberté qui se plaignent, sur le plan esthétique, de cette hypertrophie avant même les premiers rapports sexuels. Lorsque l'hypertrophie est trop importante la fille peut être gênée par le port de jeans trop serrés ou lors de la pratique de certains sports.

Cette intervention consiste à réduire la dimension des petites lèvres afin qu'elles ne dépassent pas des grandes. Cette intervention  peut se pratiquer en ambulatoire, c'est à dire dans la journée, en milieu hospitalier.

Les complications chirurgicales sont très rares mais il faut quand même noter que les petites lèvres sont très innervées et que leur réduction peut entraîner une perte de sensibilité lors des rapports sexuels.

L'hypertrophie du clitoris

Il peut donner lieu également à une intervention chirurgicale relativement simple lorsque la femme est très perturbée dans sa féminité vis à vis d'un partenaire.

La lipoplastie vaginale

Elle s'adresse aux femmes qui ont un conduit vaginal distendu suite à des accouchements, ce qui diminue les sensations érotiques pour chacun des deux partenaires lors de la pénétration. Cette opération consiste à réinjecter du tissu graisseux, prélevé sur une autre partie du corps, dans la paroi vaginale, ce qui permettra un meilleur contact intime et favorisera aussi la possibilité que la verge stimule plus facilement le point G de la partenaire.

La lipostructure des grandes lèvres

Elle s'adresse aux femmes ménopausées dont les grandes lèvres ont perdu de l'épaisseur et se trouvent ainsi fripées. L'intervention consiste, là aussi, à réinjecter dans les grandes lèvres de la graisse prélevée sur une autre partie du corps.

Plastie hyménéale ou reconstruction de l'hymen

Il s'agit de reconstruire l'hymen à partir des lambeaux cicatriciels restant. Cet acte chirurgical est très demandé par les femmes de confession musulmane pour qui la virginité, lors du mariage, est très importante.

La clitoridoplastie après une excision du clitoris

Elle est une intervention très spécialisée de reconstruction d'un clitoris qui ne peut être pratiquée que par un chirurgien formé à cette technique.

La réduction du capuchon du clitoris

Elle peut également se pratiquer chez la femme du fait d'une absence de sensibilité clitoridienne lorsque le capuchon recouvre presque entièrement le clitoris.

Chirurgie sexuelle de l'homme à titre esthétique ou réparatrice

Le désenfouissement de la verge

Cette opération se pratique chez les hommes en fort excès de poids car la graisse située en avant du pubis, au dessus de l'insertion de la verge, enfouit presque complètement le pénis. Elle consiste en une lipoaspiration de la graisse locale.

La plastie d'allongement du pénis, ou phalloplastie

Cette chirurgie plastique se pratique chez les hommes souffrant d'un très petit pénis ou d'un micropénis. Elle consiste à allonger les ligaments suspenseurs de la verge afin de libérer la partie des corps caverneux qui est enfouie sous le pubis. Une telle opération permet souvent d'allonger le pénis de 4 cm.

La plastie d'élargissement de la verge

Cette plastie génitale consiste à injecter de la graisse, prélevée sur une autre partie du corps, le long des corps caverneux. A noter que cette graisse ne peut pas être injectée dans le gland.

La plastie du prépuce

Elle sera pratiquée en cas de brièveté du frein du prépuce ou lorsque l'homme a de la difficulté pour décalotter le gland.

Chirurgie sexuelle pour des problèmes liés à une maladie

La reconstruction des corps caverneux en cas d'impuissance

Cette opération lourde devra faire l'objet d'examens très approfondis de la part du sexologue et de l'urologue afin de juger de son opportunité.

Autres interventions

De nombreuse maladies des organes génitaux masculins et féminins peuvent nécessiter des interventions chirurgicales qui pourront avoir des retentissements sur la sexualité.

Pour exemple citons :

L'hystérectomie qui consiste à l'ablation de l'utérus, ce qui entraîne la perte fantasmatique de la féminité et qui peut ainsi perturber la sexualité de la femme.

L'ablation des ovaires qui nécessitera une compensation hormonale pour éviter une ménopause précoce avec les problèmes sexuels qui peuvent être liés à la ménopause.

La prostatectomie chez l'homme qui suivant les cas, et le type d'opération, peut être ou non responsable d'une impuissance sexuelle.

En fait, la chirurgie sexuelle qu'elle soit féminine ou masculine, esthétique ou réparatrice aura un inévitablement un retentissement sur la sexualité puisqu'elle touche les organes génitaux.