Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil suivi d'un clavier avec un stéthoscope posé dessus

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Patch contraceptif

Le patch contraceptif EVRA® hebdomadaire, depuis sa mise sur le marché français en 2004, représente une bonne alternative à la pilule dont la prise est quotidienne.

Ce petit timbre, à coller sur la peau, contient un œstrogène et un progestatif. Ce mélange est délivré en continu par voie cutanée durant une semaine. Ce moyen de contraception hormonal est commercialisé sous le nom de EVRA® et est particulièrement recommandé aux femmes qui ont tendance à oublier trop fréquemment leur pilule ou à celles qui souhaitent utiliser un moyen de contraceptif moins contraignant que la pilule.

Il est recommandé aux femmes qui ne supportent pas la pilule ou oublient fréquemment de la prendre. En effet, s'il délivre quotidiennement la dose d'hormones dont vous avez besoin pour ne pas tomber enceinte, le patch contraceptif ne se pose qu'une fois toutes les semaines. Cependant, il faut veiller à le poser à des dates précises, et à ne pas le décoller.

Il y a donc des contraintes : il faut bien vérifier qu'il a été correctement posé, que celui-ci ne s'est pas décollé et penser à le renouveler chaque semaine.

Mode d'action :

Il agit principalement en bloquant l'ovulation mais il agit également au niveau de la glaire et de l'endomètre en les modifiant.

A noter que sous l'action du patch, les règles sont souvent moins douloureuses. La durée et le flux des règles sont également, généralement, moins importants.

Effets indésirables :

Son utilisation peut engendrer des effets indésirables tels qu'une irritation de la peau au niveau de la zone d'application, des douleurs dans les seins, des maux de tête, des nausées, des douleurs abdominales, des phénomènes de spotting, etc... Ces effets auraient tendance à s'estomper puis à disparaître à partir du troisième cycle.

A noter que certaines femmes trouvent gênant les traces noires qui peuvent apparaître autour du patch du fait de la colle.

Contre-indications :

Il est contre-indiqué chez les femmes ayant eu des accidents thromboembolique (phlébite, embolie pulmonaire...) ou ayant des prédispositions aux thromboses veineuses ou artérielles. Il est également contre-indiqué en cas de cancer du sein ou de cancer du corps de l'utérus même s'ils sont guéris, de saignements génitaux intermittents, de maladie du foie, d'hypertension artérielle grave, de diabète, d'antécédents de migraines graves, etc...

A noter que l'utilisation du dispositif transdermique EVRA® n'est pas conseillée chez les adolescentes de moins de 18 ans.

En cas de grossesse :

Si vous oubliez d'en remettre un ou si vous avez du retard dans son application, des risques de grossesses existent. Si une grossesse venait alors à se produire, il sera nécessaire d'arrêter le contraceptif et d'en informer votre gynécologue.

Réversibilité :

Le timbre EVRA®, tout comme la pilule contraceptive, est réversible dès son arrêt.

Efficacité :

Le patch contraceptif EVRA® a une très bonne efficacité. Celle-ci est comparable à celle de la pilule s'il est correctement utilisé et sans oubli : son taux d'échec avec une utilisation correcte est de 0,3% et il est de 8% en utilisation typique tout comme pour la pilule.

Utilisation et pose - Généralités :

Le timbre EVRA® doit être collé sur une peau propre, sèche, non grasse, non irritée, sans grain de beauté, sans entaille et sans poils. La zone où il peut être collé peut se situer sur le bas ventre, la partie supérieure du torse à l'exception des seins, la partie extérieure du bras, les fesses et de préférence là où il y aura un minimum de risques de frottements avec les vêtements par exemple. Lors de chaque changement, l'endroit où sera collé le nouveau timbre devra être différent du précédent afin d'éviter toute irritation éventuelle. Afin que ce dernier adhère parfaitement, il est conseillé d'appuyer fermement dessus jusqu'à ce les bords soient parfaitement collés. Sa bonne adhérence devra être contrôlée quotidiennement afin de garantir au mieux son efficacité.

Le patch contraceptif une fois mis en place devra rester collé 7 jours d'affilée puis il devra être remplacé le 8ème (semaine 2) et le 15ème jour (semaine 3) du cycle. Ce changement doit toujours avoir lieu à la même date à savoir celle où le tout premier timbre a été mis en place. Le 22ème jour du cycle (semaine 4) commence la semaine sans timbre, et c'est durant cette interruption que les règles devraient apparaître. Après 7 jours d'arrêt exactement, un nouveau patch doit être collé.

Utilisation et pose - Cas particuliers :

Pour une toute première utilisation :

Afin qu'il soit efficace immédiatement, il doit être collé le premier jour des règles. Un seul dispositif transdermique doit être collé à la fois. Il devra ensuite être changé à la date où il a été collé la première fois et ceci tous les 7 jours pendant 3 semaines soit 21 jours. A partir du 22ème jour débute la semaine sans patch. Durant cette semaine les règles devraient apparaître. Après cette pause de 7 jours un nouveau timbre sera collé sur la peau qu'il y ait eu règles ou non et que celles-ci soient finies ou non.

Dans le cas où la pose du premier patch contraceptif s'est faite après le premier jour des règles, cette contraception ne sera alors pas efficace immédiatement et il sera nécessaire d'utiliser en même temps un autre moyen de contraception non hormonal tel que le préservatif durant les 7 premiers jours afin d'éviter une éventuelle grossesse non désirée.

Si vous utilisiez une contraception hormonale à base d'œstrogène et de progestérone :

Le patch contraceptif devra être appliqué le premier jour des règles. Si aucun saignement n’apparaît dans les 5 jours après la prise du dernier comprimé actif, il sera d'abord nécessaire d'écarter la présence d'une éventuelle grossesse avant de débuter cette contraception.

Si son utilisation est commencé après le premier jour des règles alors une contraception non hormonal devra être utilisé durant les 7 premiers jours lors de tous rapports sexuels afin d'éviter un risque de grossesse.

Si vous utilisiez une contraception hormonale à base de progestérone :

Le patch contraceptif EVRA® pourra être commencé à tout moment que cela soit avec la pilule micro dosée ou l'implant mais il sera cependant nécessaire d'utiliser simultanément un autre moyen de contraception non hormonal tel que le préservatif durant les 7 premiers jours.

Si vous venez de subir un avortement ou une fausse couche :

Il peut être débuté le jour même ou le lendemain d'une IVG chirurgicale ou médicamenteuse.

Si vous venez d'accoucher :

Juste après un accouchement, il existe peu de moyens de contraception utilisables. Si vous allaitez le patch contraceptif EVRA® ne doit pas être utilisé durant toute la période d'allaitement. Si vous n'allaitez pas, il vous faudra attendre le retour de couche avant de pouvoir l'utiliser. Dans tous les cas, après un accouchement, il est préférable, dans le mois qui suit, d'utiliser un moyen de contraception physique comme le préservatif.

Irritation cutanée :

Il peut arriver qu'une irritation survienne suite à l'utilisation du patch contraceptif. Dans ce cas, il est possible de changer le timbre et de le coller sur une autre zone non irritée. Celui-ci sera alors porté jusqu'à la date de changement suivant même s'il a été appliqué deux jours avant le changement normal. A noter qu'on ne peut porter qu'un seul timbre à la fois.

Décollement :

Bien que le taux de décollement soit faible (inférieur à 2%) il est possible que cela se produise.

S'il est resté décollé partiellement ou complètement pendant 24 heures maximum :

Il devra être recollé au même endroit ou s'il ne colle plus, il devra entre remplacé par un autre qui sera renouveler toujours à la date prévue même si le changement a eu lieu la veille. Dans ces conditions et en cas de rapport sexuel, il ne sera pas nécessaire d'utiliser un moyen de contraception supplémentaire.

A noter que si le dispositif transdermique ne colle plus, il doit être remplacé immédiatement même si cela ne correspond pas à la date de changement. Un patch qui ne colle plus, ne doit en aucun cas être maintenu par un bandage ou par du scotch.

Si le timbre est resté décollé partiellement ou complètement pendant plus de 24 heures (ou en cas de doute sur la durée de décollement) :

L'efficacité du dispositif transdermique EVRA® se retrouve fortement diminuée et un risque de grossesse existe. Un nouveau timbre doit être collé et ce jour de pose sera désormais la nouvelle date de changement de tous les patchs suivants. En cas de rapports sexuels, une contraception physique telle que le préservatif doit être associée durant les 7 premiers jours de ce nouveau cycle.

Retard dans les jours de changement :

Si le retard a lieu au début de cycle à savoir la semaine 1 ou le 1er jour :

Dès que l'oubli est constaté, le premier patch contraceptif du nouveau cycle doit être appliqué. Il existe désormais une nouvelle date de changement et un nouveau 1er jour. Dans ces conditions, un risque de grossesse peut exister et de ce fait une contraception physique (préservatif) doit être associée durant les 7 premiers jours de ce nouveau cycle.

Si le retard a lieu au milieu du cycle à savoir la semaine 2/8ème jour ou la semaine 3/15ème jour :

Si le retard est inférieur à 48 heures alors il faudra appliquer un autre timbre immédiatement et le suivant sera appliqué à la date de changement habituel. En revanche si le retard est supérieur à 48 heures alors il faut entamer immédiatement un nouveau cycle de 4 semaines en appliquant un nouveau dispositif transdermique. Il existe désormais une nouvelle date de changement et un nouveau 1er jour. L'association avec une contraception non hormonale telle que le préservatif est impératif durant les 7 premiers jours de ce nouveau cycle.

Si le retrait n'a pas lieu à la fin du cycle à savoir la semaine 4/22ème jour :

Il peut arriver que le patch contraceptif ne soit pas retiré a la fin des trois semaines et donc au début de la semaine 4, et dans ce cas il devra être retiré dès que cela est constaté. L'application du nouveau timbre devra se faire à la date de changement habituel à savoir le lendemain du 28ème jour. La période sans dispositif transdermique sera alors réduite et l'utilisation d'un contraceptif supplémentaire ne sera pas nécessaire.

Retarder la survenue des règles :

Il est possible de retarder l'arrivée des règles avec le patch, pour cela il suffit d'appliquer un nouveau timbre en début de semaine 4 ou le 22ème jour du cycle. Il n'y aura donc pas de semaine sans dispositif. A noter qu'un phénomène de spotting peut avoir lieu. Une fois que le contraceptif aura été porté durant 6 semaines consécutives, une pause de 7 jours devra être respectée et la reprise se fera comme d'habitude.

Visite contrôle :

Comme pour tous moyens de contraception, il est indispensable de consulter son gynécologue afin d'effectuer un examen médical et d'éliminer toute grossesse éventuelle avant d'utiliser le dispositif transdermique EVRA® comme contraceptif. Une visite de contrôle devra également être effectuée chaque année durant l'utilisation de cette contraception.

Prix :

Le prix du patch contraceptif EVRA® est de l'ordre de 15 euros pour un cycle, il est délivré uniquement sur ordonnance mais il n'est pas, à l'heure actuelle, remboursé par la sécurité sociale.

 


Pour en savoir plus :

La contraception

Choisir sa contraception

Vos questions, nos réponses :

Le patch, un timbre hebdomadaire