Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil suivi d'un clavier avec un stéthoscope posé dessus

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Résumé des différents moyens de contraception féminine

La femme dispose aujourd'hui de différents moyens de contraception : en fonction de sa sexualité et de sa situation amoureuse, elle est en effet libre de choisir un contraceptif mécanique, comme le préservatif, ou un contraceptif hormonal, comme la pilule. Petit tour d'horizon des différents moyens que peut utiliser une femme pour agir sur sa fécondité.

La contraception féminine permet d'éviter une éventuelle grossesse non désirée. Les différentes méthodes de contraception disponibles pour la femme agissent soit en bloquant l'ovulation comme la pilule, l'anneau contraceptif, le patch contraceptif et l'implant contraceptif, soit en empêchant les spermatozoïdes d'aller à la rencontre de l'ovule c'est le cas du préservatif, du diaphragme et de la cape cervicale et soit en inhibant le développement de la muqueuse utérine empêchant la nidation de l'œuf comme le stérilet.A noter que seul le préservatif masculin et le préservatif féminin protègent des maladies ou infections sexuellement transmissibles y compris le VIH.

L'anneau contraceptif :

L'anneau contraceptif ou anneau vaginal est un anneau flexible que la femme place dans son vagin le premier jour de ses règles pour 3 semaines durant lesquelles il délivrera un mélange d'œstrogène et de progestérone. Son mode d'action est double puisqu'il bloque l'ovulation et il modifie la glaire du col de l'utérus. Au terme des 3 semaines, l'anneau est ensuite retiré, puis un nouvel anneau sera inséré après une période de 7 jours sans anneau. Commercialisé sous le nom de Nuvaring®, il est aussi efficace que la pilule. Il s'achète en pharmacie sur prescription médicale, son prix est d'environ 15 euros et il n'est pas remboursé par la sécurité sociale.

La cape cervicale :

La cape cervicale est une sorte de dôme en silicone qui associée à un gel spermicide sera placée au fond du vagin au niveau du col de l'utérus avant tout rapport sexuel. Le diaphragme est une membrane souple en silicone qui s'utilise de la même façon que la cape cervicale. Ces deux moyens de contraception sont de moins en moins utilisés en France. Le diaphragme d'ailleurs n'est plus vendu en pharmacie mais peut être encore obtenu dans certains centres de planning familial. Ils sont quasi aussi efficaces que le préservatif s'ils sont correctement utilisés et à chaque rapport sexuel.

L'implant contraceptif :

L'implant contraceptif commercialisé sous le nom de Nexplanon® fait partie de la gamme des contraceptions hormonales. Il a la forme d'un petit bâtonnet d'environ 4 cm de long qui sera inséré sous la peau du bras par un médecin après une anesthésie locale et restera efficace pendant une durée de 3 ans. Une fois en place sous la peau, l'implant délivrera en continu un progestatif qui agira sur trois niveaux en bloquant l'ovulation, en diminuant la sécrétion de la glaire cervicale et en inhibant le développement de la muqueuse utérine. Il est efficace à plus de 99% et est remboursé par la sécurité sociale.

Le patch contraceptif :

Le patch contraceptif est un timbre autocollant qui une fois collé sur la peau délivre à la fois de la progestérone et de l'œstrogène durant une semaine. Ce moyen de contraception hormonal agit en bloquant l'ovulation et en modifiant la glaire cervicale. Le patch afin d'être efficace doit être changé le même jour, chaque semaine pendant 3 semaines puis arrêté pendant 7 jours. Si le patch contraceptif est utilisé correctement et sans oubli, son efficacité est proche de celle de la pilule. A noter cependant qu'en cas d'obésité, l'efficacité du patch se trouve diminuée. Il est délivré uniquement sur ordonnance et s'achète dans toutes les pharmacies mais il n'est pas remboursé par la sécurité sociale.

La pilule contraceptive :

La pilule contraceptive est un moyen de contraception hormonal pour la femme. Elle se présente sous la forme de comprimés qui contiennent des hormones de synthèse (œstrogènes et/ou progestérone). A l'heure actuelle, il existe un très grand nombre de pilules différentes mais toutes agissent entre autres en bloquant l'ovulation. Ce moyen de contraception se présente soit sous la forme d'une plaquette de 21 comprimés (à prendre chaque jour pendant 3 semaines suivi d'une semaine d'arrêt) soit en plaquette de 28 comprimés (à prendre en continu tous les jours). La pilule contraceptive est un des moyens de contraception le plus efficace. Son taux d'efficacité est de l'ordre de 99% si elle est prise régulièrement et à heure fixe. La pilule est délivrée dans toutes les pharmacies et uniquement sur prescription médicale. Seulement certaines d'entre elles sont remboursées par la Sécurité Sociale.

La pilule du lendemain et du surlendemain :

Ces deux pilules font partie des contraceptions d'urgence. Elles doivent être utilisées suite à un rapport sexuel non protégé ou mal protégé (rupture du préservatif, oubli de la pilule contraceptive, etc …) afin d'éviter une éventuelle grossesse non désirée. La pilule du lendemain se prend en une seule prise et au plus tard dans les 72h (3 jours) après le rapport sexuel à risque. Elle agit en bloquant l'ovulation et son efficacité est d'autant meilleure que la prise est rapide. Elle s'obtient en pharmacie avec ou sans prescription médicale mais n'est remboursée par la Sécurité Sociale que si elle a été prescrite par un médecin. La pilule du surlendemain commercialisée sous le nom de EllaOne® depuis octobre 2009 se prend en une seule fois et au plus tard dans les 5 jours après le rapport sexuel non protégé ou mal protégé. Son efficacité est supérieure à celle de la pilule du lendemain. Elle s'achète en pharmacie et depuis avril 2015 une ordonnance n'est plus nécessaire pour l'obtenir. Elle coûte un peu moins de 20€ mais est gratuite pour les mineurs et elle est remboursée par la Sécurité Sociale si elle a été prescrite par un médecin.

Le préservatif féminin :

Le préservatif féminin est une gaine en nitrile fermée à l'une de ses extrémités et possédant deux anneaux, l'un permettant de faciliter sa mise en place dans le vagin et le second permettant de maintenir le préservatif en place lors du rapport. Il doit être inséré dans le vagin avant tout rapport sexuel afin de former une barrière physique empêchant ainsi les spermatozoïdes d'atteindre l'ovule. Le préservatif féminin est hypoallergénique, pré-lubrifié et à usage unique. Comme le préservatif masculin, il protège des infections ou maladies sexuellement transmissibles (IST ou MST) et son efficacité, s'il est bien utilisé, est de l'ordre de 95%. Il est commercialisé sous le nom de Femidom®, et s'achète sans prescription médicale en pharmacie. Il n'est pas remboursé par la Sécurité Sociale.

Les spermicides :

Les spermicides font partie des moyens de contraception chimique. Ils se présentent sous la forme de gel, de crème, d'éponge, d'ovule, etc... qui devront être introduits dans le vagin avant le rapport sexuel. Les spermicides agissent en détruisant les spermatozoïdes chimiquement. Ils sont le plus souvent utilisés en association avec d'autres moyens de contraception tels que le préservatif, la cape cervicale ou le diaphragme. Leur efficacité est assez faible et elle va essentiellement dépendre du type de produit choisi (ovule, gel, crème, etc...) et si celui-ci a correctement été utilisé. Les spermicides sont en vente libre dans toutes les pharmacies et ne sont pas remboursés par la sécurité sociale.

Le stérilet :

Le stérilet portant également le nom de Dispositif Intra-Utérin est un petit dispositif en plastique souple en forme de T qui est introduit à l'intérieur de l'utérus par le gynécologue. Deux types de stérilet existent à l'heure actuelle : le stérilet au cuivre et le Système Intra-Utérin hormonal (SIU hormonal). Ces deux stérilets agissent en empêchant les spermatozoïdes d'atteindre l'ovule et en modifiant la muqueuse utérine la rendant impropre à la nidation de l'œuf. Le stérilet au cuivre tout comme le SIU hormonal ont une durée de vie de 5 ans au maximum mais peuvent être retirer à tout moment si la femme le désire. Ils s'achètent en pharmacie sur prescription médicale et sont en partie remboursés par la sécurité sociale. Le taux d'efficacité de ces stérilets est de l'ordre de 98-99%.

 

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 12 mai 2015.


Pour en savoir plus :

Comment choisir sa contraception ?

Vos questions, nos réponses :

Questions et réponses sur tous les moyens de contraceptions féminins