Votre navigateur ne supporte pas javascript!

sexoconseil logo et une loupe posée sur un dictionnaire rouge

logo
icone maison
drapeau espagnol loupe

Hystérosalpingographie

Nom féminin

dictionnaire rouge perspective
© Sexoconseil.com

Hystérosalpingographie définition

Également connu sous le nom d'hystérographie, l'hystérosalpingographie (HSG) est un examen de radiologie qui permet d'obtenir une radiographie de l'utérus et des trompes de Fallope grâce à un produit de contraste.

Souvent prescrit dans le cadre d'un bilan de stérilité, cet examen peut également être demandé par le médecin lors de fausses couches répétées ou de saignements inexpliqués par exemple. Il renseigne sur l'état des trompes de Fallope et plus précisément sur leur perméabilité mais également sur l'état de l'utérus permettant ainsi de détecter l’éventuelle présence d'un polype ou d'un fibrome voire également d'un cancer de l'utérus.

Cet examen ne doit absolument pas être réalisé en cas de grossesse ou d'infections génitales telle que la salpingite ou la vaginite.

Il doit être pratiqué chez un radiologue en dehors de la période des règles. Pour les femmes qui ne sont pas ménopausées, il devra être effectué dans la semaine qui suit les règles soit entre le 8ème et le 12ème jour après le début des règles ceci afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de grossesse débutante.

Hystérosalpingographie et douleur

Pendant l'examen

La manière dont sera vécu cet examen et notamment la sensation de douleur est très variable d'une femme à l'autre mais elle est généralement proportionnelle au degré de stress de la patiente. Il est donc important d' être bien détendue au moment de l'examen. Pour les femmes qui ont une tendance au stress, il est d’ailleurs tout à fait possible de prendre un calmant avant afin de faciliter la détente.

D'un point de vue des médecins, cet examen est normalement décrit comme « peu douloureux » et les douleurs le plus souvent ressenties seraient similaires à celles du début des règles.

Une étude publiée en 2014 dans le Austin Journal of Women's Health révèle que sur 157 femmes qui ont subi une hystérosalpingographie dans le cadre d'un bilan de fertilité, 94% d'entre elles ont trouvé cet examen douloureux et 86,5% ont décrit les douleurs ressenties comme des crampes. Selon cette étude une obstruction des trompes ou des antécédents de dysménorrhée (menstruation douloureuse) pourraient être des facteurs prédisposant à des douleurs plus importantes lors de cet examen.

Enfin, selon plusieurs témoignages de femmes il semblerait également qu'un utérus rétroversé puisse également être responsable de fortes douleurs.

Après l'examen

Des douleurs peuvent également être ressenties quelques heures après la fin de l'hystérosalpingographie. Elles sont généralement dues à une réaction au produit de contraste et disparaissent rapidement. Il peut y avoir aussi quelques légers saignements.

icone i blanc sur fond bleuRemarque : si de fortes douleurs sont ressenties ou des saignements plus importants apparaissent dans les jours qui suivent, il ne faut pas hésiter à contacter le radiologue ou son médecin.

Des antibiotiques peuvent être prescrit par le radiologue afin de minimiser les risques d'infections liés à l'examen.

Déroulement de l'hystérosalpingographie

Le produit d'injection utilisé lors de cet examen est à base d'iode. Les femmes présentant une allergie à ce produit se verront prescrire par le médecin des anti-histaminiques ou des corticoïdes qu'elles devront prendre avant l'examen.

L'hystérosalpingographie ne requiert aucune anesthésie et se pratique sur la femme en position gynécologique. La pose d'un spéculum sera nécessaire afin de permettre au médecin de désinfecter le col de l'utérus avant d'y insérer la canule d’hystérographie. Cette dernière sert à injecter le produit de contraste (liquide iodé opaque aux rayons X) qui se répandra progressivement dans la cavité utérine et dans les trompes. Un total de 6 clichés radiographiques seront réalisés afin de permettre d’apprécier correctement l'état des organes génitaux.

L'examen dure en moyenne 25 à 30 minutes et une fois terminé les résultats seront remis à la patiente qui pourra reprendre une activité normale immédiatement.

Sources

  • Park A, Quaas AM, Hansen KR, Porter B, Burks H and LaTasha B Craig. Predictors of Pain Associated With Hysterosalpingography (HSG): A Prospective Cohort Study. Austin J Womens Health. 2014;1(2): 4.
  • http://www.radiologie-montpellier.fr/imageriemedicale/hysterographie/

Cette définition a été ajoutée au dictionnaire le 25 avril 2016.

Vous avez une question sur le sujet, ou un témoignage à apporter ? : contactez-nous