Votre navigateur ne supporte pas javascript!

sexoconseil logo et une loupe posée sur un dictionnaire rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Aversion sexuelle

On appelle « aversion sexuelle » un dégoût ressenti pour la pratique de la sexualité, à des degrés divers, depuis la masturbation jusqu'aux rapports sexuels avec un partenaire. Ce trouble de la sexualité peut autant se manifester chez l'homme que chez la femme, et a la plupart du temps une source psychologique.

Aversion sexuelle ou dégoût pour la sexualité


L'aversion sexuelle se traduit, chez le sujet qui en est atteint, par un dégoût pour la sexualité ou à un moindre degré, par un manque d'intérêt complet pour la sexualité. Les personnes qui en sont atteintes présentent généralement une anxiété ou une angoisse assez forte vis-à-vis de la relation sexuelle.

Elle est un comportement qui peut se construire durant l'enfance suite à un traumatisme sexuel ou à une éducation très dévalorisante vis-à-vis de la sexualité.

Elle peut également débuter suite à un traumatisme à l'âge adulte, comme un abus sexuel ou un viol.

Dans les deux sexes, elle s'accompagne d'un manque total de désir que ce soit pour un (ou une) partenaire ou que ce soit pour un acte de masturbation. Chez l'homme cela se traduit par un manque d'érection et chez la femme, par une impossibilité de pénétration et/ou de jouissance.

Une psychothérapie ou une thérapie comportementale permettra aux sujets atteints de comprendre son origine et de la traiter. Les thérapies comportementales donnent d'assez bons résultats.

Si le sujet atteint d'aversion sexuelle a un ou une partenaire, il sera nécessaire, dans un premier temps, de consulter en couple avant que le traitement ne soit plus ciblé sur le ou la partenaire concerné.