Votre navigateur ne supporte pas javascript!

sexoconseil logo et une loupe posée sur un dictionnaire rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Les zones érogènes

Les zones érogènes sont des points précis ou des zones plus étendues du corps qui peuvent déclencher une excitation sexuelle pouvant aller jusqu'à l'orgasme. C'est la plus ou moins grande sensibilité de ces parties du corps qui font d'elles des zones dites « érogènes » ou non. Certaines d'entre elles peuvent varier d'un individu à un autre.

Chaque personne a des zones érogènes communes à tous les hommes et les femmes, mais aussi des zones ou des points érogènes, particuliers, qui lui sont propres. L'association d'une sensibilité à une excitation sexuelle se fait dès que la stimulation a lieu : la stimulation par des caresses ou toute autre forme de contact entraîne à elle seule un plaisir sexuel.

Les zones, ou points érogènes, dits primaires sont généralement communs à tous les individus.

Chez l'homme ces zones érogènes sont, habituellement, la verge, et plus particulièrement le gland, ou le frein du prépuce.

Chez la femme, les zones érogènes sont les seins, le clitoris, le vagin, la vulve et les lèvres, sans oublier le fameux point G qui se situe sur la paroi antérieure du vagin.

Les zones érogènes secondaires sont souvent situées sur des parties du corps différentes d'une personne à l'autre : ce peut être les fesses, l'anus, les cuisses, le ventre, la langue, les lèvres, le cou, le lobe de l'oreille, etc.

Généralement, seules les zones érogènes primaires, lorsqu'elles sont stimulées, peuvent déclencher un orgasme. Les zones érogènes secondaires ne peuvent pas, généralement, déclencher lors de leurs seules stimulations, un orgasme.