Votre navigateur ne supporte pas javascript!

sexoconseil logo et une loupe posée sur un dictionnaire rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Sadisme

Le mot « sadisme » est issu des écrits du marquis de Sade qui a vécu de 1740 à 1814 : il a été formé à partir du nom de l'auteur, et sert à présent à désigner la jouissance et le plaisir ressenti par une personne dans le fait de faire souffrir une autre personne. On utilise l'adjectif sadique pour désigner un individu s'adonnant à ce type de comportement.

Les livres du marquis de Sade, dont les deux plus connus sont « Les cent vingt journées de Sodome  », « Justine ou les malheurs de la vertu  », relatent en effet toujours le plaisir de certains personnages à faire souffrir d'autres personnages.

Le plaisir sexuel dans la souffrance de l'autre

Le sadisme est donc le plaisir, souvent plaisir sexuel, qu'une personne éprouve à faire souffrir une autre personne.

Il existe des niveaux différents de sadisme allant de la simple et banale fessée, ou griffure, ou morsure à but d'excitation sexuelle, à la torture, physique ou morale, violente. Les jeux érotiques ludiques consentis par les deux partenaires, comme la flagellation, le menottage etc.. entrent dans le cadre du sadomasochisme (SM) dont l'une des composante est sadique et l'autre masochiste.

L'augmentation de l'excitation sexuelle est généralement le but principal des jeux sadiques. Cependant, pour certains couples l'introduction du sadisme a plus pour but de briser une certaine routine sexuelle qui s'est installée au fil du temps au sein de leur couple.

Il faut également savoir quedans certains cas le sadisme poussé à l'extrême peut conduire àdes crimes sexuels bien réels dont le but estla « jouissance ». Le plus souvent ce comportementsadique apparaît dès l'enfance et se manifeste sur le plan sexuelplutôt à l'âge adulte. A noter que cette forme de sadisme setraduit par des viols, des agressions, etc. et relève d'un désordregrave de la personnalité.