Votre navigateur ne supporte pas javascript!

sexoconseil logo et une loupe posée sur un dictionnaire rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Retour de couches : un retour de règles plus tardif en cas d'allaitement

Le retour de couches est en fait la réapparition des règles après un accouchement. Il marque le retour à la normale du cycle menstruel de la femme.

Ces premières règles après l'accouchement se différencient des menstruations classiques féminines car elles durent généralement plus longtemps et le flux est également beaucoup plus important.

Immédiatement, après avoir donné naissance à son enfant, la femme aura des pertes sanguines de couleurs variant du rouge au brun avec présence possible de caillots c'est ce que l'on appelle les lochies. Au fur et à mesure que les jours passent, ces pertes vont diminuer et aux alentours du 12ème jours elles vont redevenir un peu plus abondantes et seront un peu plus ressemblantes aux pertes de règles. On parle alors de « petit retour de couches » Il arrive parfois que ce phénomène passe complètement inaperçue chez certaines femmes qui ne font pas de différence avec les tous premiers saignements des suites de l'accouchement.

Le véritable retour de couches après un accouchement pourra être variable d'une femme à l'autre mais de manière générale il va dépendre de si la femme allaite son enfant ou pas. En général, si la femme n'allaite pas il apparaît environ 6 à 8 semaines après l'accouchement et si la femme allaite alors il se fera un peu plus tard c'est à dire à la fin de l'allaitement à savoir entre 3 et 5 mois après l'accouchement.

Une ovulation n'est pas à exclure !

A noter que même si le retour des règles n'a pas encore eu lieu il n'est pas à exclure qu'une ovulation puisse se produire. En effet, chez la femme qui n'allaite pas, une ovulation peut survenir au bout de 21 jours après la naissance de son bébé. Et si la femme allaite, une ovulation, là aussi, n'est pas impossible 21 jours après l'accouchement même si elle reste moins probable que lorsqu'il n'y a pas d'allaitement.

Il est donc important pour la femme qui vient d'avoir un bébé qu'elle allaite ou pas d'envisager utilisation d'un contraceptif 3 semaines après la mise au monde de son enfant et ce d'autant plus si elle reprend une activité sexuelle avec son partenaire.

Il faut savoir que durant les 3 semaines qui suivent l'accouchement très peu de moyen de contraception sont disponibles puisque seul le préservatif peut être utilisé et ce que la femme allaite ou non. 

Une fois les 3 semaines passées une pilule très faiblement dosée à base de progestérone compatible avec l'allaitement peut être envisagée jusqu'à la fin de celui-ci pour une femme qui allaite et jusqu'au retour de couches chez une femme qui n'allaite pas. L'intérêt de cette pilule micro-progestative est d'éviter une éventuelle grossesse non désirée.

Le retour à la normale sur le plan contraceptif

Dans le cas d'un allaitement, une fois celui-ci terminé tous les moyens de contraceptions existants pourront alors être utilisés.

Pour une femme qui n'allaite pas celle-ci devra attendre le retour de couches pour pouvoir avoir accès à l'ensemble des contraceptifs existants.