Votre navigateur ne supporte pas javascript!

sexoconseil logo et une loupe posée sur un dictionnaire rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Clitoridienne

L'adjectif clitoridienne désigne une femme qui n'a de plaisir que par stimulation de son clitoris. On l'oppose générale à la femme vaginale. Pourtant, des études montrent que les deux modes d'obtention de l'orgasme sont indissociables.

L'orgasme vaginal et l'orgasme clitoridien sont en effet liés l'un à l'autre : lorsque la femme jouit parce que son clitoris a reçu des stimulations, son vagin se contracte, et inversement, l'orgasme dit « vaginal » survient, c'est souvent parce que le clitoris a été également le récepteur d'une excitation.

A noter que contrairement à ce que beaucoup pensent, on parle de femme clitoridienne et non pas de femme clitorienne.

Une femme clitoridienne aime être caressée au niveau vulvaire et clitoridien

Le clitoris est le principal récepteur érogène de la femme, avec le vagin. Les femmes clitoridiennes obtiennent un orgasme par frottement ou pression sur leur clitoris. On oppose souvent les femmes clitoridiennes aux femmes vaginales qui, elles, ont des orgasmes essentiellement par pénétration. Certaines femmes peuvent avoir des orgasmes, aussi bien par stimulation clitoridienne que par pénétration vaginale.

Pendant longtemps la sexologie, sous influence de la psychanalyse, a considéré que l'orgasme clitoridien était un orgasme moins "mature" que l'orgasme vaginal. Actuellement aucune valorisation n'est faite entre ces deux orgasmes qui ont sensiblement les mêmes manifestations et apportent le même plaisir, ils sont seulement des orgasmes à point de départ différent.

Il faut savoir qu'il est fréquent qu'une femme clitoridienne culpabilise vis-à-vis de son partenaire car elle ne parvient pas à obtenir d'orgasme par pénétration. En effet, beaucoup d'hommes supportent difficilement que leur seul sexe ne fasse pas jouir leur partenaire ! Il est donc important dans la mesure où il est très difficile pour une femme clitoridienne de devenir vaginale, que l'homme accepte que sa partenaire puisse avoir beaucoup plus de plaisir par ses mains ou sa langue, que par son sexe!