Votre navigateur ne supporte pas javascript!

entête sexoconseil - femme en tailleur méditant

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Comment calculer la date d'ovulation ?

Le calcul de la date d'ovulation intéresse toutes les femmes car un retard de règles a pour signification un risque de grossesse, même si la femme est sous pilule, car elle se dit qu'elle aurait pu oublier de la prendre une fois, ou l'avoir prise en retard et qu'elle sait aussi que la pilule n'est pas efficace à 100%.

Quant aux femmes qui ne prennent pas la pilule mais qui utilisent les préservatifs, il n'est pas rare que ce préservatif se déchire ou soit mal utilisé, d'où l'intérêt de connaitre quand la libération de l'ovule a eu lieu afin d'estimer si le rapport peut avoir été fécondant ou pas.

Enfin, pour celles qui n'utilisent aucune contraception, si ce n'est une contraception peu efficace comme la méthode Ogino ou la méthode des températures, il est indispensable pour elles de bien calculer la date probable à laquelle elles vont ovuler.

Enfin, pour les femmes qui désirent un enfant qui a "un peu de mal à venir" connaitre le moment de la ponte ovulaire permettra de mieux cibler les moments les plus propices pour avoir des rapports sexuels.

Calculer son ovulation

Pour bien faire ce calcul, il est important de connaître un minimum de la physiologie (fonctionnement) du cycle féminin.

Rappel sur le cycle menstruel

Les femmes ont généralement un cycle de 28 jours mais il peut parfois durer jusqu'à 40/45 jours voire même être beaucoup plus long. Il se calcule du premier jour des règles au premier jour de celles qui suivent.

Beaucoup de femmes n'ont pas cette connaissance et calculent leurs cycles en partant du premier jour des règles à la fin de celles qui suivent, ce qui fausse le calcul de l'ovulation et augmente le risque de grossesse, ou au contraire diminue les chances d'une grossesse désirée.

Maintenant que vous avez compris et que vous savez calculer la durée de vos cycles habituels il va falloir calculer la date d'ovulation, surtout pour celles qui utilisent une méthode de contraception naturelle comme la méthode des températures ou la méthode Ogino.

Le calcul de la date d'ovulation

Savoir effectuer ce calcul peut être utile lorsqu'un rapport a eu lieu et que les menstruations paraissent différentes de ce qu'elles étaient avant, en particulier lorsqu'elles sont beaucoup moins abondantes et que la peur d'une grossesse est présente. Celui-ci est très simple à faire quand on connait la date de début des règles qui suivent la ponte ovulaire en revanche cela devient beaucoup plus compliqué lorsque l'on veut faire le calcul prévisionnel avant l'apparition des menstruations suivantes.

La libération de l'ovule a lieu habituellement 14 jours avant les règles suivantes. Par exemple, pour une femme qui est réglée tous les 28 jours, la date d'ovulation a lieu généralement 14 jours après le premier jour des règles précédentes ou 14 jours avant le premier jour de celles qui suivent. Pour une femme qui est réglée tous les 40 jours, celle-ci ovulera le 26ème jour après le premier jour des règles précédentes soit le 26ème jour du cycle (souvenez-vous le premier jour du cycle = le premier jour des menstruations) soit 14 jours avant le début des menstruations suivantes.

Pour les femmes qui prennent leur température quotidiennement, pour connaitre le moment où l'ovule sera libéré, pour des raisons d'infertilité ou de contraception, elles constateront que ce moment correspond au point le plus bas de la courbe thermique, ou éventuellement au lendemain de ce point le plus bas avant la remontée de la température. Après la ponte ovulaire, la température remonte de 3 à 5 dixièmes de degrés sous l'influence des hormones secrétées par les ovaires qui sont légèrement hyperthermiantes en période post-ovulatoire. Ensuite la courbe de température reste en plateau au dessus de 37° jusqu'aux menstruations suivantes. Mais encore faut-il que cette courbe de température soit interprétable, ce qui n'est pas toujours le cas !

S'il est donc facile de trouver la date d'ovulation quand on connait le début des règles suivantes, il est en revanche beaucoup plus difficile de la prévoir lorsque ce paramètre est inconnu car elle peut être plus précoce ou, le plus souvent, plus tardive qu'habituellement. En effet, toute perturbation émotionnelle peut retarder la libération de l'ovule, et donc allonger le cycle de la femme et, par conséquent, retarder l'arrivée des règles suivantes.

Ce que vous devez retenir

Il est impossible de prévoir régulièrement et sans erreur la date d'ovulation en fonction de la durée des cycles précédents, car toute perturbation émotionnelle, comme un examen, une nouvelle rencontre amoureuse, un problème familial etc.. peut retarder ce moment.

Si vous ne tenez pas compte de ces facteurs d'erreur possible, le calcul sera simple : étudiez la durée de vos six cycles précédents et déterminez les jours auxquels vous avez ovulé et vous aurez ainsi une période ovulatoire définie entre la date la plus précoce et celle qui est la plus tardive suivant la durée du cycle. Vous pourrez ainsi avoir une idée sur les périodes où le risque de fécondation est le plus faible, ou au contraire celles où le risque est le plus fort, en tenant compte, bien sur, de la durée de survie des spermatozoïdes qui est de 5/6 jours.

Autres méthodes de calcul

Il existe d’autres méthodes, que celle de la courbe des températures, pour calculer cette date d'ovulation:

Des tests urinaires permettent de détecter, dans les urines, l'hormone responsable de la ponte ovulaire et qui persiste jusqu'aux règles suivantes. Ces tests sont relativement fiables mais ne permettent pas de prévoir à l'avance le moment où vous allez ovuler et ne renseignent que sur la libération de l'ovule qui vient de se produire ou qui est passée.

D'autres tests sont basés sur la composition chimique de la salive ou de la glaire cervicale qui augmente en abondance avec la libération de l'ovule.

En conclusion, aucun test ne permet de prévoir de façon parfaitement fiable la date d'ovulation.