Votre navigateur ne supporte pas javascript!

entête sexoconseil - femme en tailleur méditant

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Qu'est-ce que le donjuanisme ? Quelle est la sexualité de ceux qu'on appelle des Don Juan ?

Le donjuanisme se définit comme le comportement d'un séducteur impénitent et ne concerne que les hommes. Il tient son nom du personnage mythique littéraire espagnol Don Juan qui apparaît en 1630 sous la plume de Tirso de Molina.

Ce comportement fait partie des addictions sexuelles lorsque le mode de vie de la personne est conditionné par cette activité sexuelle.

Il s'agit d'un séducteur libertin qui, de manière compulsive, ne peut s'empêcher d'enchaîner les conquêtes auprès de la gente féminine. Généralement, il séduit les femmes et les abandonne dès qu'elles se sont données à lui.

On peut s'interroger sur les causes d'un tel comportement compulsif :


homme avec des traces de rouge à lèvre sur les joues© tiptoee - Fotolia.com

Certains psychiatres mettent en avant un possible manque d'intérêt ou d'affection de la mère au moment de l'enfance engendrant une insatisfaction permanente à l'âge adulte lors des relations de couple.

Il peut aussi s'agir pour l'homme de se rassurer constamment sur son pouvoir de séduction, sa capacité à plaire en toutes circonstances. Dans ce sens, de nombreux témoignages de femmes mariées à des séducteurs indiquent que leur mari n'hésite pas à séduire des femmes même en leur présence mais réfutent dans le même temps toute attitude de donjuanisme.

Cette multiplication des partenaires sexuels n'est pas jugée de la même manière lorsqu'elle est pratiquée par un homme ou une femme. Le donjuanisme est souvent désigné comme un signe de virilité et de séduction absolue et n'a rien de péjoratif lorsqu'il est employé. Ce qui est loin d'être le cas, lorsqu'il s'agit d'une femme qui multiplie les partenaires.

icone de la lettre iRemarque : le terme nymphomanie est souvent qualifié comme étant le pendant féminin du donjuanisme ce qui n'est pas le cas. La "nymphomanie au masculin" porte le nom de satyriasis.

La personne que l'on nomme Don Juan a tôt fait de s'enorgueillir devant cet adjectif, ne rougissant pas de cette pratique peu scrupuleuse à l'égard des femmes.

Paradoxalement, il est à noter également que le doute est permis concernant les hommes qui s'adonnent au donjuanisme sur une potentielle homosexualité ou un trouble sur leur identité sexuelle : en effet, ce besoin frénétique d'avoir des relations sexuelles leur permettraient de ne pas laisser la porte ouverte à d'éventuelles attirances pour le même sexe.