Votre navigateur ne supporte pas javascript!

entête sexoconseil - femme en tailleur méditant

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Les ovaires de la femme : deux petites glandes indispensables

Les ovaires de la femme sont deux glandes génitales qui constituent avec l'utérus, les deux trompes de Fallope et le vagin, l'appareil génital interne de la femme. Ils ont pour fonction d'une part la production des ovules et d'autre part, la sécrétion des hormones féminines.

Anatomie

Situés de chaque coté de l'utérus, ils ont une forme en amande et mesurent environ 4 cm de long, 2 cm de large et 1 cm d'épaisseur. Ils sont fermes et leur volume varie au cours de la vie génitale de la femme : chez la femme adulte ils pèsent chacun 6 à 8 g et après la ménopause, ils s'atrophient et ne pèsent plus que 1 à 2 g. A noter que lors de l'ovulation, ils pourront doubler voire tripler de volume.

schéma ovaireUn ovaire

Leur surface est irrégulière et contrairement à ses organes voisins qui sont tous de couleur rosée, ils se distinguent par leur couleur blanche. Ils sont reliés aux organes adjacents tels que l'utérus et les trompes grâce à plusieurs ligaments dont le ligament suspenseur et le ligament propre.

Découvrez l'anatomie d'une trompe utérine grâce à des schémas précis.

Ils sont constitués de deux zones dont l'une est périphérique et l'autre centrale. La zone périphérique (le cortex), de couleur blanchâtre, est composée de millions de follicules renfermant l'ovocyte et la zone centrale de couleur rouge est une zone vasculaire qui contient entre autres des vaisseaux et des nerfs et quelques vestiges embryonnaires. 

Une double fonction

Le rôle principal des ovaires de la femme est d'une part de produire les ovules qui pourront éventuellement être fécondés par les spermatozoïdes libérés lors du rapport sexuel et d'autres part de sécréter les hormones féminines qui sont l'œstrogène et la progestérone. Ces hormones sexuelles, tout comme la testostérone pour l'homme, sont essentielles pour la femme car ce sont elles qui sont notamment responsables de ce qui fait qu'une femme est une femme plutôt qu'un homme.

A la naissance, ces organes contiennent un très grand nombre de follicules et donc d'ovocytes. La plupart vont dégénérer au cours de la vie génitale de la femme et seulement 500 à 600 de ces ovocytes seront transformés en ovule (un tous les mois) et transportés dans les trompes pour être éventuellement fécondés par les spermatozoïdes.

A partir de la puberté, chaque mois, lors de l'ovulation, un seul et unique ovule est produit. La production de cet unique ovule se fait par un des deux ovaires et ce à tour de rôle, c'est-à-dire que si le premier mois l'ovule est produit du côte droit, alors le mois suivant l'ovule sera produit du côté gauche et ainsi de suite lors de chaque ovulation. La présence de ces deux glandes sexuelles féminines  n'est donc pas indispensable pour obtenir une grossesse.

A noter qu'une femme sous pilule a son ovulation bloquée, les follicules sont donc au repos et aucun ovule n'est libéré lors du 14ème jour du cycle menstruel.

Enfin, à la ménopause, les ovaires de la femme sont atrophiés, ils ne remplissent donc plus leurs fonctions ovulatoire et hormonale. Le capital en ovocytes de la femme est épuisé, ses cycles sont anovulatoires c'est à dire dépourvu d'ovule et de ce fait la femme ménopausée ne pourra plus être enceinte.


Pour en savoir plus :

Organes genitaux internes
Organes genitaux externes
Troubles sexuels feminins