Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil et jeune couple sous une couette

logo
icone maison
drapeau espagnol loupe

Dyspareunie : quand le rapport sexuel est douloureux

Lorsqu'une femme ressent une douleur lors de la pénétration ou lors des mouvements de va-et-vient de la verge dans le vagin alors on parle de dyspareunie. Ce trouble fait partie des problèmes sexuels les plus fréquemment rencontrés chez la femme.

Qu'est-ce que la dyspareunie ?

On peut définir la dyspareunie comme une douleur répétée ou persistante qui survient lors des rapports sexuels et plus particulièrement lors de la pénétration.

Plusieurs cas sont à différencier :

  • Si une sensation douloureuse apparaît au début de la pénétration et est localisée au niveau vulvaire (vulve, clitoris, vestibule et vagin), elle est alors dite superficielle. Il peut arriver que la pénétration du pénis dans le vagin soit alors impossible.
  • Si une douleur survient dans le bas-ventre (plus précisément au fond du vagin) uniquement lors de pénétration profonde et parfois uniquement dans certaines positions, elle est qualifiée de profonde.
homme réconfortant une femme souffrant de dyspareunie
© mast3r - Fotolia.com

A noter que contrairement à une dyspareunie superficielle, l'origine d'une dyspareunie profonde est souvent organique. Le mal ressenti dans ce cas est à différencier de celui ressenti lors d'un vaginisme ou lors d'un manque de lubrification.

Qu'est-ce que le vaginisme : pour en savoir plus lire notre article consacré à la pénétration difficile ou impossible

Contrairement au vaginisme, ces douleurs lors de la relation sexuelle sont toujours secondaires, c'est à dire qu'elles surviennent après une période plus ou moins longue de rapports sexuels non douloureux. Si elles ont toujours existé elles seront dites primaires.

Attention Seul un examen gynécologique approfondi peut permettre de diagnostiquer cette dysfonction sexuelle.

Causes les plus fréquentes

Il existe de nombreuses causes à la dyspareunie qui peuvent être d'ordre psychologique ou bien d'ordre organique.

Causes organiques

Les causes organiques peuvent être des lésions vulvo-vaginales, infectieuses, traumatiques ou trophiques, ou des affections du périnée et du petit bassin.

Comme il serait fastidieux d'énumérer en détail toutes les causes, nous nous bornerons à indiquer les plus fréquentes :

  • Les infections vulvaires ou vaginales comme les mycoses vaginales récidivantes
  • Les infections du col utérin
  • L'atrophie vulvo-vaginale post ménopausique
  • Les déchirures périnéales suite à un accouchement (beaucoup plus rarement les épisiotomies)
  • Les kystes de l'ovaire
  • L'endométriose
  • Les utérus rétroversés : ils sont souvent responsables d'une dyspareunie profonde, mais uniquement dans certaines positions
  • L'herpès génital, etc...

Causes psychologiques

Parfois, le point de départ des douleurs lors des rapports sexuels est d’origine psychologique pouvant être l'expression somatique d'un conflit avec le partenaire mais pas uniquement.

  • Rapports sexuels désagréables
  • Désaccords conjugaux
  • Stress, anxiété
  • Traumatismes dûs à des maltraitances sexuelles, etc...

icone de la lettre iRemarque : En fait, ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'à partir du moment ou des douleurs deviennent répétitives, il est important de consulter afin d'y remédier car sans traitement les douleurs répétées inhiberont le désir sexuel, et la femme finira par se désintéresser complétement de la sexualité en générale.

Conséquences sur la vie du couple

Une dyspareunie non traitée aura fatalement des conséquences sur la vie sexuelle du couple qui pourront être importantes.

Très généralement, les relations sexuelles douloureuses s'accompagnent d'une anorgasmie car la femme qui souffre est complètement bloquée par cette douleur et ne peux avoir de plaisir.

Cette souffrance, ainsi que l'anorgasmie secondaire générée, conduira progressivement la femme à une démotivation complète des relations sexuelles. Elle aura également tendance à culpabiliser de ne pas pouvoir avoir de rapports sans douleur.

Pour le partenaire masculin, la souffrance de sa partenaire le bloquera également dans son désir sexuel et il pourra interpréter le désintérêt sexuel de sa partenaire comme un moyen de le repousser, ce qui pourra l'affecter et entrainer chez lui l'apparition de troubles sexuels tels que impuissance ou éjaculation précoce.

Au niveau du couple, une diminution des gestes affectueux tels que baisers et caresses de la femme envers son partenaire est souvent la conséquence d'une dyspareunie. En effet, la femme, par peur que ses gestes affectueux puissent éventuellement conduire à un rapport sexuel avec pénétration, qui lui sera douloureux, préfère rester distante envers son partenaire.

En résumé :

A propos de la dyspareunie, on peut retenir que :

  • La dyspareunie est un trouble sexuel féminin relativement courant.
  • Elle se caractérise par la présence de douleurs répétées et persistantes lors de la pénétration et peut être superficielle ou profonde.
  • Une consultation gynécologique est nécessaire afin d'établir un diagnostic.
  • L'origine des douleurs ressenties lors des rapports sexuels peuvent être organique ou psychologique.
  • Dès qu'une douleur se répète, il est important de consulter afin de savoir ce qu'il en est exactement et ainsi pouvoir traiter le problème et retrouver du plaisir lors de la pénétration.

Il a été mis à jour pour la dernière fois le 24 août 2018 par Véronique Serre auteur de livrets d'éducation sexuelle et rédactrice d'articles sur le théme de la sexualité pour le site sexoconseil depuis 2006.