Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil et jeune couple sous une couette

logo
icone maison
drapeau espagnol loupe

Absence d'éjaculation : pourquoi l'homme n'éjacule pas ?

L'anéjaculation est un trouble sexuel masculin bien moins connu et relativement peu étudié comparativement à la célèbre éjaculation précoce.

La prévalence de ce trouble est difficile à déterminer dans la mesure où beaucoup d'hommes souffrant d'une difficulté éjaculatoire ne s'autorisent pas à consulter. Une des raisons à cette non consultation serait la valorisation culturelle de ce symptôme par notre société : l'anéjaculateur du fait de son éjaculation tardive ou absente peut ainsi offrir plusieurs orgasmes consécutifs à sa partenaire féminine.

Cependant, cet atout peut rapidement devenir une source de souffrance pour l'homme tout comme pour la femme et conduire à une anorgasmie et des problèmes d'infertilité.

homme assis supportant sa tête d'une main
Stocklib © Andriy Popov

Les causes d'une anéjaculation sont nombreuses et sont souvent communes à l'éjaculation rétrograde (le sperme est expulsé vers la vessie). Elles sont essentiellement d'origine organique ou psychologique. Une consultation médicale est donc indispensable afin de savoir exactement ce qu'il en est et ainsi trouver la solution adaptée pour résoudre cette éjaculation difficile.

Les causes organiques

Elles sont relativement rares et souvent post traumatiques suite à une intervention chirurgicale (chirurgie de la prostate ou des voies urinaires…), endocriniennes (déficit en androgène, insuffisance en hormones thyroïdiennes…) ou neurologiques (neuropathies diabétiques, sclérose en plaque, blessures médullaires, etc...).

Les malformations des voies urinaires ainsi que les maladies affectant le mécanisme de l'éjaculation peuvent également être des facteurs de ce trouble éjaculatoire.

Certaines drogues et médicaments tels que les antidépresseurs, les antipsychotiques ou les alpha bloquant prescrits dans le traitement de l'adénome de la prostate peuvent également être responsables d'une éjaculation retardée ou absente.

Les causes psychologiques

Ce sont généralement les plus fréquentes.

Elles peuvent avoir un rapport à l'enfance comme une éducation rigide et sévère particulièrement dévalorisante et répressive sur le plan du plaisir sexuel et de la sexualité en général. Il est alors difficile pour l'homme de lâcher prise et de se laisser aller au plaisir.

L'anéjaculation psychogène peut également être liée à un problème de couple : peur d'une grossesse (désir d'enfant non assumé), peur de souiller sa partenaire, faible attirance pour la partenaire, conflits conjugaux, découverte d'une infidélité, etc...

Pour d'autres, cette absence d'éjaculation peut venir d'un manque d’intérêt pour la sexualité ou d'une homosexualité latente : l'homme ne parvient pas à éjaculer avec sa partenaire féminine tout simplement parce que les femmes ne l'excitent pas.

Enfin, le stress, une masturbation trop fréquente ou une consommation abusive de pornographie peuvent aussi être mis en cause.

Comment reconnaître son origine ?

La différenciation entre les deux est parfois très facile. L'anéjaculation est psychologique si :

  • l'homme a des éjaculations la nuit durant son sommeil
  • l'éjaculation se produit lors de rapports sexuels avec une partenaire mais pas avec une autre
  • il y a éjaculation lors de la masturbation

Cependant, il est fréquent que cette différenciation ne soit pas aussi simple et seule une consultation médicale permettra de déterminer l'origine exacte de l'anéjaculation.

Pour finir, il nous paraît important de préciser qu'avec l'âge la réponse sexuelle se fait plus lentement et que de ce fait il est physiologiquement normal qu'à partir d'un âge avancé l'éjaculation se fasse un peu moins rapidement.

Vous avez constaté une erreur, une coquille ou bien vous avez un complément d'information à apporter ? Vos remarques m'intéressent : contactez-moi en n'oubliant pas d'indiquer l'url de la page concernée !