Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil et jeune couple sous une couette

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

La sexualité des adolescents : l'éveil sexuel

L'adolescence, période de transition entre l'enfance et l'âge adulte, débute autour de l'âge de 13 ans. Elle est marquée par la puberté qui se caractérise par de profondes transformations tant sur le plan anatomique et physiologique que psychologique.


jeunes adolescents courant dans l'herbeStocklib © Graham Oliver


L'adolescence c'est également la période des grandes interrogations sur la sexualité :


Qu'est-ce que l'état amoureux et comment peut-on savoir si l'on est vraiment amoureux ?

Comment faire l'amour pour se sentir bien et plaire à son partenaire ?

Qu'est-ce qui est normal dans la sexualité que l'on peut faire ou que l'on n'a pas le droit de faire ?

Comment savoir si on est hétérosexuel ou homosexuel ?

Un premier rapport homosexuel veut-il dire que l'on est homosexuel pour la vie ?

Où avoir toutes les réponses aux questions que l'on se pose en tant qu'ado? Etc..

Adolescence et sexualité

En même temps que toutes ces questions commencent à venir à l'esprit des ados, deux évènements physiologiques marquants vont venir perturber un peu plus cette entrée dans l'adolescence à savoir la première éjaculation pour le garçon et les premières règles pour la fille. Généralement les parents seront amenés à expliquer à leurs enfants ces deux premiers bouleversements physiologiques si les séances d'éducation sexuelle prévues n'ont pas encore été entamées dans le milieu scolaire.

La Puberté de la fille et du garçon

La sexualité des adolescents débute généralement par les premières masturbations, qui conduisent le plus souvent à l'éjaculation et aux premiers orgasmes chez l'homme et, chez la fille, aux premiers émois et plaisirs sexuels, qui ne sont pas toujours suivis d'un orgasme car la physiologie orgasmique de la femme est plus complexe et de source plus variée que chez l'homme.

Les caresses et la masturbation

La masturbation des garçons reproduit généralement manuellement la relation sexuelle en faisant glisser le prépuce sur le gland, avec des petits mouvements de va-et-vient. Ces premières masturbations chez le garçon se font aussi assez souvent par frottement de leur sexe sur le drap du dessous, dans une position que l'on pourrait qualifier d'Andromaque. Chez la fille, les premières masturbations reproduisent aussi manuellement, par caresses clitoridiennes et sans pénétration, une future relation sexuelle. Beaucoup de jeunes filles disent aussi qu'elles ont connu leurs premiers émois en serrant fortement les cuisses ou en montant à la corde. Ces premières masturbations sont rarement associées à la pénétration.

Tout savoir sur la masturbation

Le langage sexuel

Au niveau verbal, la sexualité des adolescents est appréhendée différemment suivant qu'il s'agit d'un garçon ou d'une fille. Les garçons n'hésitent pas à employer un vocabulaire assez cru pour parler de sexualité, reproduisant ce qu'ils ont pu visionner et entendre sur les films X, alors que les filles sont beaucoup plus réservées dans leur vocabulaire sexuel. Cette différence entre le vocabulaire masculin et féminin, au niveau sexuel, perdurera même au delà de l'adolescence.

Le premier rapport sexuel

La sexualité des adolescents commence de plus en plus tôt. En effet, l'âge des premiers rapports sexuels, en comparaison avec les données statistiques que l'on possède d'avant la "révolution sexuelle" des années 1968, a beaucoup baissé puisqu'il se situe actuellement en moyenne autour de 17 ans, avec peu de différence entre les garçons et les filles. Les premiers rapports sexuels des garçons précèdent de quelques mois seulement ceux des filles.

Les questions que l'on se pose avant la première relation sexuelle

La virginité, dans notre culture et notre société, est aussi beaucoup moins prise en compte que par le passé, ce qui joue aussi un rôle dans le rapprochement des âges des premiers rapports sexuels.

Dans d'autres cultures ou religions, et notamment dans la religion Islamique, le critère de virginité est capital avant le mariage et l'on voit de plus en plus de jeunes femmes qui se posent des questions sur leur virginité, suite à leurs techniques de masturbations ou aux types de caresses ou frottements pratiqués par leur partenaire.

Les questions souvent posées sur la virginite

De même le nombre de demandes d'interventions de reconstruction de l'hymen est en forte progression dans les cultures où l'on ne transige pas sur la virginité avant le mariage.

Les jeunes et la contraception

La contraception orale, accessible facilement de nos jours, joue certainement un rôle important dans la précocité actuelle de la sexualité des adolescents et notamment dans la réduction de la différence d'âge de la première relation sexuelle car la contraception évite la catastrophe d'une grossesse non désirée pour la jeune fille.

La première contraception : comment choisir ?

L'âge du premier partenaire stable

En ce qui concerne l'âge du premier partenaire stable chez les ados, il y a une différence notable entre garçons et filles. Le premier partenaire stable d'une fille est généralement plus âgé qu'elle de 3 à 4 ans. Cette différence peut s'expliquer par la différence de maturité entre garçons et filles à cette période de l'adolescence. Chez la fille, le choix du premier partenaire est beaucoup plus basé sur un contexte amoureux idyllique que pour le garçon qui choisit plus en fonction d'un critère sexuel. Pour preuve les femmes adultes d'un certain âge évoquent toujours avec émotion leur premier petit copain alors que les hommes adultes très souvent ne se souviennent pas de leur première partenaire, si ce n'est en terme sexuel ! 

Les conduites à risques

La sexualité des adolescents est aussi caractérisée par des conduites à risques qui sont le propre de la jeunesse. Ces prises de risques consistent à ne pas utiliser les préservatifs et donc prendre un risque vis-à-vis des maladies ou infections sexuellement transmissibles, mais aussi vis à vis de la grossesse pour les jeunes filles qui n'utilisent pas de contraception.

Les MST et les IST


Vos questions, nos réponses :

Les questions que l'on se pose sur la sexualité à l'adolescence