Tout savoir sur les fantasmes des hommes et des femmes

Différentes enquêtes montrent que 90 à 95% des hommes et des femmes ont des fantasmes sexuels.

Définition et rôle dans la sexualité

Le fantasme est une production de l’imagination par laquelle le Moi cherche à échapper à l’emprise de la réalité. C’est, en quelque sorte, un compromis entre réalité extérieure et intérieure, entre pulsions et interdits. Il fait partie de la vie, et plus particulièrement de la vie sexuelle. Il est la construction imaginaire d’un scénario permettant d’accéder au désir  et au plaisir sexuel.

Age des premiers fantasmes sexuels

Ils apparaissent généralement à la période de l’adolescence, dès les premières masturbations, mais quelques personnes disent en avoir eu consciemment bien avant cette période de l’adolescence (vers l’âge de 6 ans).

Quand fantasmer ?

Ils peuvent être mis en jeu, en dehors de toute situation érotique ou lors d’une activité sexuelle.

En dehors d’une situation érotique

Ils sont le plus souvent mis en jeu par des stimuli érotiques de type visuels, tactiles, auditifs ou olfactifs. L’érotisme de l’homme est généralement plus visuel, celui de la femme plus tactile. Un homme se retournera plus facilement sur une belle fille qui passe dans la rue, qu’une femme sur un Apollon, et une femme sera généralement plus sensible à la façon d’être touchée et caressée qu’un homme.

Lors d’une activité sexuelle

Ils ont pour finalité d’augmenter le plaisir et la jouissance au cours de l’acte sexuel. Ils sont un moyen supplémentaire pour activer l’excitation et obtenir un orgasme.

Au cours de la masturbation, 70 à 75% des hommes et des femmes ont recours aux fantasmes sexuels pour obtenir une excitation et un orgasme.


couple dénudé dans la pénombre© stryjek - Fotolia.com

Les femmes fantasment plus pour pouvoir obtenir un orgasme que les hommes. Elles fantasment essentiellement sur un partenaire de remplacement qu’elles ne connaissent pas, alors que les hommes fantasment plus souvent sur une personne connue dans leur entourage (ou sur un personnage public).


Lors d’un rapport sexuel, leur mise en jeu est moins fréquente que lors de la masturbation puisque "l’objet d’excitation" est à portée de main. Les partenaires d’un couple nouvellement constitué n’auront pas besoin de beaucoup fantasmer pour faire naître le désir l’un de l’autre. Les couples, constitués depuis longtemps, auront beaucoup plus besoin de développer leurs fantasmes sexuels pour déclencher leurs désirs et leur excitation réciproque. Un certain nombre d'impuissance et d'anorgasmie sont tout simplement le fait d’une absence de vie fantasmatique.

Les principaux fantasmes sexuels des hommes et des femmes

Les plus courants chez l’homme sont : la sodomie et la fellation (plus de 50% des hommes fantasment ce type de rapport, qui devient pourtant une réalité de plus en plus fréquente), le voyeurisme, l’exhibitionnisme, la sexualité de groupe, une expérience échangiste, le triolisme, une expérience homosexuelle et le sadomasochisme.

Chez la femme, les plus fréquents sont : le remplacement du partenaire habituel (plus de 50% des femmes fantasment ce type de rapport), un rapport idyllique, un rapport imposé, les caresses bucco-génitales, l’exhibitionnisme, une expérience homosexuelle, une expérience échangiste, le triolisme, le masochisme et plus rarement le sadisme.

Ce qu’il est important de noter, aussi bien chez l’homme que chez la femme, c’est la diversité et la labilité des fantasmes sexuels au cours de l’acte sexuel suivant la charge émotionnelle au cours de cet acte. Ils ne seront pas identiques lors de la phase d’excitation, de la phase pré orgasmique ou post orgasmique. De manière générale, plus l’excitation est forte et violente plus le fantasme est "agressif". Inversement en phase post orgasmique des états de tristesse sont relativement fréquents.

Ce qu'il faut retenir

Ils jouent un rôle essentiel dans le déclenchement du désir sexuel, de l’excitation sexuelle et de l’orgasme. Le manque de libido et d’intérêt sexuel, la difficulté pour obtenir un orgasme, chez les partenaires d’un couple constitué depuis plusieurs années, peuvent être traités par la réactivation de la vie fantasmatique (livres et films érotiques).

Dans un couple, toutes les fantaisies érotiques sont permises en accord avec les deux partenaires, d’où la nécessité de développer les capacités imaginatives des deux partenaires. Dites-vous bien que le fantasme est le moteur essentiel du désir et de l’excitation, il est aussi la cause et la conséquence d’une sexualité épanouie.

 


Pour en savoir plus :

Les fantasmes masculins

Les fantasmes féminin

Vos questions, nos réponses :

Les fantasmes sexuels masculins dévoilés

Les fantasmes sexuels de la femme

Notre boutique

Rejoignez-nous !

Inscription à la newsletter