Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil et des pieds sortant de sous une couette

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Notion vue par différent sexologues

Signalons tout d'abord que les termes "désir sexuel" et "libido" sont souvent confondus dans le grand public alors que le premier n'est qu'une des composantes de la libido, les autres composantes étant, entre autre, la pulsion et l'excitation sexuelle et le deuxième concerne l'intérêt général pour le sexe et les activités sexuelles.

Dans l'expression "désir sexuel" il y a le mot "désir" qui est l'action de désirer c'est à dire aspirer pour soi-même de pouvoir faire quelque chose ou obtenir quelque chose. Lorsqu'on rajoute à ce mot le qualificatif de sexuel, ce "quelque chose" est l'acte ou le plaisir sexuel.

De nombreux auteurs sexologues donnent des définitions différentes.

Pour Kaplan il se traduit par « des sensations précises qui incitent l'individu à rechercher des expériences sexuelles et a y être réceptif ».

Dr Helen singer Kaplan née le 6 février 1929 et décédée le 17 Août 1995 d'un cancer était une pionnière dans le domaine de la thérapie sexuelle. Bien que moins célèbre que William Master et Virginia Jonhson, elle fut un leader dans son domaine.

Pour Crépault il s'agit d'un état pulsionnel d'un élan de convoitise qui pousse à la recherche d'une excitation ou d'un plaisir érotique.

Pr Claude Crépault est né le 14 février 1945, il est cofondateur du département de sexologie à l'Université du Québec où il a été professeur titulaire durant 35 ans.

De nombreux auteurs soulignent le rôle important des réactions neurobiologiques ou hormonales qui sont à la base du désir sexuel, ainsi que l'importance de la mémoire et des apprentissages dans son déclenchement.

Le désir sexuel résulte généralement d'une stimulation endogène pulsionnelle, qui est une des composantes de la libido, ou exogène qui peut être un objet ou une personne.

Il se traduit généralement par une réaction physiologique excitatoire visible et mesurable chez l'homme comme chez la femme. La réaction sexuelle engendrée a été bien étudiée et décrite dans les deux sexes.

Il existe de nombreuses facettes du désir sexuel dont les principales sont :

le désir sexuel coïtal à visée procréatrice

le désir sexuel à visée sensorielle

le désir sexuel comme régulateur des tensions de l'individu

Enfin, il est important de souligner qu'il peut être ou non associé au désir amoureux. Celui-ci étant l'aspiration de vivre en compagnie de l'autre qui nous renvoie généralement une image positive de nous même, alors que le désir sexuel est plus une pulsion qui a pour but, dans sa réalisation, de diminuer une tension intérieure. Cette différence entre les deux est de tout évidence au sein de tous couples homosexuels ou hétérosexuels qui s'aiment mais n'ont aucun échange sexuel entre eux. La sexologie moderne fait de plus en plus état de couples qui vivent parfaitement leur histoire d'amour dans l'asexualité.

Le désir sexuel varie en fonction de nombreux facteurs tels que l'âge, le sexe, l'état hormonal et neurobiologique, la libido car il est une des expressions de la libido et, enfin, en fonction de l'objet du désir qui peut être une personne ou un simple objet.

Les troubles du désir sexuel existent chez l'homme comme chez la femme.

Chez l'homme on parlera d'impuissance car la manifestation essentielle de l'absence de désir se traduit par une absence d'érection (mais attention une absence d'érection ne veut pas dire obligatoirement absence de désir) et chez la femme on parlera d'anaphrodisie et de frigidité féminine.

 


Pour en savoir plus :

Le désir sexuel de la femme expliqué aux hommes et aux femmes

L'homme et son désir passé à la loupe...

Vos questions, nos réponses :

FAQ générale sur le désir sexuel