Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil et des pieds sortant de sous une couette

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

La position amoureuse la plus souvent adoptée par les couples

La position dite du missionnaire représente une position sexuelle de base et elle est celle qui est la plus couramment utilisée lors des rapports sexuels.

Basiquement, la femme est allongée sur le dos, jambes écartées, et l'homme est allongé au dessus.


© MORO - Fotolia.com

La raison de son succès auprès des couples est qu'elle est facile à réaliser, elle permet de ressentir au mieux les réactions du ou de la partenaire et elle offre un face à face romantique permettant aux deux amants de s'embrasser et de se regarder dans les yeux.

Il existe un grand nombre de positions possibles lors de la relation sexuelle cependant, de toutes, elle est la plus naturelle car elle utilise au mieux les dispositions anatomiques des organes génitaux des deux partenaires.

L'histoire de la position

D'un point de vue historique, il semblerait que l'expression « position du missionnaire » soit originaire des peuples indigènes qui lors de l'évangélisation de leur pays par l'Église catholique auraient vu les missionnaires adoptés cette position lors de leurs rapports sexuels. A noter qu'à l'époque, la position de l'homme sur la femme, face à face, était la seule admise par l'Église catholique car selon elle, elle favoriserait la fécondation et protégerait le bébé à venir d'éventuelles maladies congénitales.

Cette position de l'homme dessus et la femme dessous était quant à elle déjà présente dans le Kama sutra bien avant l'arrivée des missionnaires dans les pays des mers du Sud. On la retrouve également dans l'ananga Ranga d'Inde et le jardin parfumé de Tunisie  sous des noms différents.

L'ananga Ranga ou traité hindou de l'amour conjugal fût écrit au XVIe siècle par Kallyana Malla, c'est un « traité d'éducation sexuel à l'usage des maris » et le jardin parfumé est un manuel d'érotologie arabe du cheikh Nefzaoui.

La vision des deux protagonistes

Généralement lorsqu'on demande l'avis d'un homme sur la position du missionnaire celui ci à tendance à répondre qu'il aime cette position de l'homme au dessus de la femme car elle lui confère une position de dominant. Il peut ainsi contrôler la pénétration aussi bien au niveau de la rapidité des mouvements de va-et-vient qu'au niveau de l'amplitude de pénétration. Le face à face imposé par cette configuration lui permet de voir parfaitement les réactions de sa partenaire aux mouvements qu'il effectue. Rien de plus excitant pour lui de voir le plaisir qu'il peut procurer à sa compagne !

Les femmes, elles, sont plus partagées sur cette position du missionnaire. Un certain nombre d'entre elles aime cette position de l'homme allongé au dessus car elle permet un contact quasi total entre les deux corps ce que n'offre pas toujours la plupart des autres positions sexuelles. Leurs mains sont également libres de toucher et de caresser le corps de leur amant durant la pénétration. Fesses, dos, épaules, elles peuvent effleurer, caresser, attraper et si elles le désirent elles peuvent également stimuler leur propre clitoris pour une jouissance assurée.

D'autres, en revanche, n'aiment pas cette position car elles ne leur offrent pas suffisamment de liberté de mouvements à leur goût et elle peut rapidement devenir inconfortable en fonction du poids de leur amant.

Ce face à face tant apprécié des hommes et de certaines femmes peut rapidement devenir gênant pour celles qui n'aiment pas qu'on les regarde lorsqu'elles prennent du plaisir. Le regard de leur partenaire les mettent mal à l'aise et interfère sur leur aptitude à se laisser aller.

On notera cependant que la position du missionnaire stricto sensu n'offre effectivement que peu de mouvement possible pour la femme allongée sur le dos si l'homme est complètement allongé au dessus d'elle, cependant bien souvent l'homme, afin de soulager sa partenaire, s'agenouille plus qu'il ne s'allonge et la femme peut ainsi choisir l'inclinaison de son bassin et le degré d'ouverture de ses jambes offrant un panel de nouvelles positions pour le plus grand plaisir des deux amants.

Les bienfaits ou non de cette position

La position du missionnaire par la disposition des deux corps facilite l'alignement coïtale. En effet, lorsque l'homme prend appui sur les pieds de sa partenaire les hanches, les pubis et les sexes sont en contact constant ce qui permet d'exciter le clitoris durant la pénétration. Pour les femmes qui ont besoin de tendre leur muscle pour jouir alors cette position est idéale cependant le poids du partenaire peut vite devenir oppressant pour la partenaire qui se trouve en dessous.

Lors des mouvements de va-et-vient dans cette position du missionnaire, le pénis de l'homme est très stimulé ce qui lui permet de parvenir assez rapidement à l'orgasme ce qui n'est pas véritablement le cas pour la partenaire féminine.

Attention : Pour les hommes qui ont tendance à éjaculer trop rapidement cette position est à éviter dans la mesure où il leur sera très difficile de contrôler leur éjaculation.

Enfin il est important de préciser que cette position n'est pas la plus adaptée lorsque la femme est enceinte. Il est préférable à ce moment de la vie de choisir des positions dans laquelle la femme pourra contrôler la pénétration et n'aura pas à supporter le poids du partenaire.

Très appréciée des français, cette position du missionnaire est principalement pratiquée en début de vie sexuelle puis avec le temps elle devient bien souvent pour le couple une position transitoire ou précédent la jouissance.

 


Pour en savoir plus :

Le kama sutra

Les positions sexuelles