Votre navigateur ne supporte pas javascript!

logo sexoconseil et des pieds sortant de sous une couette

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe

Usage ludique ou à visée thérapeutique, le sextoy devient populaire

Le monde encore caché des accessoires du plaisir et des sextoys fait beaucoup fantasmer les hommes et commence à intéresser de plus en plus les femmes. Ils commencent aussi à intéresser les sexologues, car ils sont devenus des accessoires thérapeutiques non négligeables pour traiter des dysfonctions sexuelles féminines comme, en particulier, l'absence de plaisir et l'anorgasmie féminine.

Le plus ancien des sextoys est le godemiché, que certains écrivent "godemichet" ou en abréviation gode. Son utilisation remonte à l'antiquité car on en trouve trace en Chine, en Grèce, en Égypte et chez les Romains. L'étymologie de godemiché vient du latin "gaude mihi" que l'on traduit par "réjouis-moi".

Ils sont vendus dans les boutiques spécialisées que sont les sex-shops ou érotic-shops, mais aussi dans des boutiques plus chics, que l'on qualifie maintenant de love-store ou love shop, et de plus en plus sur Internet, ce qui a contribué très largement à la vulgarisation de tous ces accessoires érotiques.

vibromasseur sur un lit
© Prodakszyn - Fotolia.com

Avant, les hommes se rendaient dans les sex-shops sans trop de complexe, mais quand même en longeant les murs pour ne pas être surpris par une connaissance. Quant aux femmes, elles n'y allaient jamais seules et refusaient, le plus souvent, d'accompagner leur partenaire. Depuis quelques années, ils sont également vendus dans des soirées privées, entre ami(e)s ou connaissances, ce qui permet de discuter ensemble sur l'utilisation de chaque "appareil" et de partager ainsi leurs avis sur la qualité de telle ou telle marque de jouets.

Les sextoys deviennent donc de plus en plus populaires, bien qu'encore un peu cachés par les utilisateurs.

Selon la dernière grande enquête effectuée par les laboratoires Durex, marque bien connue de préservatifs, 20% seulement des Français utiliseraient des sextoys, contre 43% des Américains et 49% des Anglais. A noter que cette dernière enquête date de 2004 et l'on sait que depuis cette date leur vente a explosée !

L'utilisation des sextoys n'étant plus taboue et l'acceptation par la société, quant à l'utilisation de ces accessoires sexuels, évolue tellement rapidement, que dans quelques années ces pourcentages seront très vite dépassés.

Cette grande enquête, réalisée sur plus de 3000 personnes, révèle aussi des résultats intéressants sur leurs utilisations :

Contrairement à ce que l'on pense, ils sont plus utilisés en couple que par des personnes seules.

Les plus utilisés et les plus répandus semblent être les vibromasseurs, viennent ensuite les godemichés et les boules de geisha.

La tranche d'âge, actuellement, qui les utilise le plus se situe entre 25 et 35 ans

La revendication des femmes au plaisir sexuel fait place, depuis quelques dizaines d'années, au devoir conjugal qui a longtemps était le maître mot de la sexualité de la femme en couple. Cette revendication a fait que la femme recherche, maintenant, un peu plus de piment dans sa vie sexuelle, avec ou sans compagnon, et un plaisir sensuel plus libre, plus diversifié, plus fin et plus subtil, ce que ne lui apporte pas toujours la pénétration ni la masturbation manuelle.

La motivation de l'achat d'un sextoy est, en premier, de connaitre plus de fantaisies et de divertissements dans l'activité sexuelle du couple, et faire que la sexualité soit plus ludique, mais aussi de connaitre plus facilement l'orgasme et avoir plus de satisfaction sexuelle, en particulier chez les femmes.

Sur le plan thérapeutique, les sexologues conseillent de plus en plus l'utilisation d'objets sexuels, en particulier aux femmes, afin qu'elles découvrent plus facilement leurs zones érogènes, mais aussi dans le but de remuscler leur périnée après un accouchement, ou dans les cas d'incontinences urinaires.

L'utilisation des sextoys dans les traitements des dysfonctions masculines n'a pas encore été mise en évidence, exception faite chez certaines personnes victimes de traumatismes médullaires (moelle épinière) afin d'aider à retrouver une sensibilité perdue et améliorer la fonction et le plaisir.   

 


Pour en savoir plus :

Les accessoires du plaisir

Les sextoys

Vos questions, nos réponses :

Les sextoys et les accessoires en questions