entête sexoconseil à coté d'une souris posée sur un tapis rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe noir

Une nouvelle contraception masculine pourrait arriver sur le marché en 2017

Publié le 17 Septembre 2014

Alors que le développement d'une pilule contraceptive pour homme est toujours au point mort depuis quelques années déjà, une nouvelle forme de contraception masculine pourrait bien faire son apparition sur le marché d'ici 2017.

une seringue posée à côté d'un flacon
© Africa Studio - Fotolia.com

Ce contraceptif nouvelle génération porte le nom de Vasalgel et se présente sous la forme d'un gel à injecter.

Ce gel contraceptif sans hormone à base de polymère a été mis au point par une équipe de chercheurs d'une ONG américaine à but non lucratif, la Parsemus Foundation.

Efficace en une seule injection

Vasalgel est un gel contraceptif sans hormone à base de polymère qui a été mis au point par une équipe de chercheurs d'une ONG américaine à but non lucratif, la Parsemus Foundation.

Basé sur la vasectomie, son principe est simple puisqu'il s'agit d'injecter le gel dans le canal déférent pour bloquer l'acheminement des spermatozoïdes. L'effet contraceptif proviendrait du polymère qui agirait sur la membrane des spermatozoïdes, les rendant incapables de se mouvoir et donc d'aller à la rencontre de l'ovule.

Indolore et actif à long terme, il présente un avantage considérable en comparaison à la vasectomie puisque cette nouvelle contraception par injection est complètement réversible : une seconde injection serait suffisante pour éliminer totalement l'effet contraceptif.

«La procédure est similaire à une vasectomie sans scalpel, sauf que le gel est injecté dans le canal déférent plutôt que de le sectionner. Si un homme souhaite restaurer le flux de spermatozoïdes, même des mois ou des années plus tard, le polymère est éliminé du canal grâce à une autre injection» explique la fondation sur son site internet.

schema appareil génital de l'homme avant et apres vasectomie
©2014 Parsemus Foundation

Des résultats expérimentaux plus qu'encourageants

Vasalgel est aujourd'hui à un stade expérimental puisque des études sont toujours en cours. Les tests réalisés jusque là n'ont été menés que sur des lapins et des babouins mais les résultats obtenus s'avèrent plus que prometteurs. « Trois babouins se sont vus administrer du Vasalgel il y a six mois. Chacun de ces trois babouins a été déplacé dans un enclos avec 10-15 femelles et à ce jour aucune grossesse n'a été observée » explique l'équipe de Recherche dans un communiqué publié début septembre.

La prochaine phase d'expérimentation consiste à étudier la réversibilité de la méthode une fois le gel éliminé. Ces tests permettront de vérifier que les babouins retrouvent bel et bien leur capacité reproductive.

La fondation prévoit d'entamer les premiers tests sur l'homme début 2015 et, si tout se passe bien, une commercialisation dès 2017.

Une solution alternative à prix réduit

Cette nouvelle contraception destinée aux hommes pourrait bien être une alternative aux contraceptions hormonales féminines qui n'ont cessé de faire parler d'elles ces dernières années.

Le prix de ce contraceptif n'est encore pas connu mais l'objectif de la fondation est de le rendre accessible au plus grand nombre. Il devrait donc être moins onéreux que la contraception longue durée destinée aux femmes.

« Nous devrons faire payer assez pour que l’entreprise soit viable, mais c’est sûr que ça ne coûtera pas 800 dollars comme ce que coûte actuellement un stérilet (DIU) aux femmes américaines. Un contraceptif ne devrait pas coûter plus qu’un écran plat ! » précise la fondation.

Source :

Cet article a été rédigé par Véronique Serre.