entête sexoconseil à coté d'une souris posée sur un tapis rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe noir

Les TOC relationnels au sein du couple peuvent nuire à la vie sexuelle

Publié le 20 Juin 2014

Une étude scientifique suggère que les personnes qui remettent constamment leur couple en question auraient une vie sexuelle moins satisfaisante.

couple assis sur un canapé face à un specialiste
Stocklib © Syda Productions

Ceux qui s'interrogent sur leur vie de couple en se demandant s'ils ne seraient pas plus heureux avec quelqu'un d'autre ou bien ceux qui ont besoin d'être constamment rassurés par leur partenaire pourrait tout simplement souffrir d'un problème d'insécurité.

Cependant lorsque ces inquiétudes commencent à avoir un impact sur la vie de tous les jours et en particulier au niveau professionnel cela pourrait vouloir dire qu'ils souffrent d'un trouble connu sous le nom anglais de ROCD « Relationship Obsessive Compulsive Disorder » ou Trouble Obsessionnel Compulsif du couple.

Trouble obsessionnel et satisfaction sexuelle seraient liés

Une toute récente étude publiée en ligne dans le Journal of Sexual Medecine suggère qu'un lien entre les symptômes de ce TOC et une vie sexuelle non-satisfaisante pourrait exister.

Selon les chercheurs qui ont menés cette recherche, ces résultats pourraient avoir un impact important sur la manière dont les thérapeutes aident les hommes et les femmes qui rencontrent des problèmes, sexuels ou non, au sein de leur couple.

Les symptômes de ce toc relationnel « sont souvent négligés par la famille et les thérapeutes qui suivent le couple » explique Guy Doron chercheur à l'école de psychologie dans le centre interdisciplinaire d'Herzliya en Israël. Toujours selon Guy Doron, ces nouvelles données révèlent que les problèmes sexuels d'une personne pourraient provenir en réalité du fait qu'elle souffre de ce toc et ne pas le savoir.

Qu'est ce que le ROCD ou TOC du couple ?

Le TOC du couple est une forme de trouble obsessionnel compulsif qui se caractérise par la présence d'obsessions telles que s'interroger constamment sur l'amour que nous porte notre partenaire et de compulsions comme systématiquement demander à l'autre s'il (elle) est sincère lorsqu'il (elle) nous dit qu'il (elle) nous aime.

Au final, ces symptômes peuvent engendrer de nombreuses difficultés dans le couple voire même conduire à une rupture de celui-ci.

L'étude menée par l'équipe de Guy Doron a consisté à faire remplir un questionnaire en ligne par 157 hommes et femmes en Israel dans le but d'évaluer les symptômes du TOC du couple. En moyenne les couples étaient ensemble depuis une quinzaine d'années.

Bien que le questionnaire ne pouvait pas diagnostiquer le TOC du couple, Doron a estimé, en se basant sur les réponses obtenues, que 1% des participants souffraient de ce trouble. Plus les symptômes des participants étaient sévères plus les participants étaient susceptibles d'être non satisfaits dans leur vie sexuelle.

Traiter le TOC est primordial

Selon Doron et son équipe, il serait préférable pour les personnes présentant les symptômes d'un TOC du couple de traiter ces symptômes avant d'entamer une thérapie de couple.

Steven Brodsky, psychologue et directeur clinique du OCD et Panic Center de New york et du New Jersey a expliqué qu'une thérapie de couple classique pouvait aggraver les symptômes des personnes souffrant de ce TOC.

Les personnes souffrant du TOC du couple doivent être traités pour leur TOC. Le but des ces traitements est « d'aider la personne a développer une plus grande tolérance pour des pensées ambiguës et intrusives » conclut Brodsky.

Source :

Autres liens :