entête sexoconseil à coté d'une souris posée sur un tapis rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe noir

Les femmes hétérosexuelles auraient moins d'orgasmes que les femmes homosexuelles

Publié le 21 Août 2014

Les femmes homosexuelles auraient plus de chance d'atteindre l'orgasme durant leur rapport sexuel que les femmes hétérosexuelles ou bisexuelles révèle une nouvelle étude scientifique.

femme allongée sur un lit
© stryjek - Fotolia.com

Selon les résultats d'une étude américaine qui vient d'être publiée dans la revue Journal of Sexual Medecine, les hommes et les femmes seraient loin d'être égaux en matière d'orgasme, mais cette inégalité serait encore plus frappante entre les femmes hétérosexuelles, homosexuelles et bisexuelles.
Les auteurs ont en effet constaté que l'orientation sexuelle semblait jouer un rôle dans la capacité des femmes à atteindre l'orgasme.

Pour mener à bien leur recherche, les chercheurs du Kinsey Institute ont analysé les données de 6151 questionnaires collectés auprès de 2880 hommes et 3271 femmes célibataires vivant aux États-Unis et âgés entre 21 et 65 ans.

Dans ce questionnaire, accessible en ligne, les participants devaient préciser leur genre, leur orientation sexuelle et évaluer sur une échelle de pourcentage allant de 0 à 100% la fréquence de leur orgasme avec une personne familière.

Seules les réponses de 2850 participants, composés de 1497 hommes et 1353 femmes, ayant déclarés avoir eu une activité sexuelle avec un(e) partenaire régulier(e) lors des douze derniers mois ont été retenues pour l'étude.

Un taux d'orgasme qui varie en fonction de la préférence sexuelle

Les premiers résultats révèlent qu'en moyenne les hommes jouiraient plus souvent que les femmes lors de leurs rapports sexuels, avec une fréquence d'orgasme de 85% chez les hommes contre 63% chez les femmes.

Du côté strictement masculin, les résultats montrent que le taux d'orgasme varie peu chez les hommes qu'ils soient hétérosexuels (85,5%), homosexuels (84,7%), ou bisexuels (77,6%).

En revanche, l’écart statistique est beaucoup plus significatif chez les femmes d'orientations sexuelles différentes : les femmes hétérosexuelles et bisexuelles ont déclaré respectivement avoir des orgasmes dans 62% et 58% de leurs rapports alors que les femmes homosexuelles, elles, déclarent atteindre le 7ème ciel dans 75% des cas.

Ainsi les femmes lesbiennes auraient une probabilité significativement plus élevée de jouir que les femmes hétérosexuelles ou bisexuelles.

Comment expliquer une telle différence ?

Même si des recherches plus approfondies sont nécessaires, plusieurs explications seraient possibles, d'après les chercheurs, pour justifier ces découvertes. Parmi celles-ci, la durée plus importante des relations sexuelles entre deux femmes - selon de précédentes recherches portant sur la durée des rapports sexuels - pourrait potentiellement jouer un rôle dans le déclenchement de l'orgasme. L'hypothèse que les femmes seraient plus à l'aise avec le corps féminin est également envisagée.

"Une explication possible est que les femmes qui s'identifient comme lesbiennes sont plus confortables et familières avec le corps féminin et, de ce fait, sont, en moyenne, plus aptes à provoquer un orgasme chez leur partenaire féminine" écrivent les auteurs de l'étude.

Source :

Cet article a été rédigé par Véronique Serre.