entête sexoconseil à coté d'une souris posée sur un tapis rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe noir

Cybersexe : les femmes seraient aussi accrocs que les hommes

Publié le 13 Août 2014

Une nouvelle étude menée par des chercheurs allemands révèle que les femmes seraient tout aussi susceptibles de devenir dépendante au sexe virtuel que les hommes.

femme allongée utilisant un ordinateur portable
Stocklib © Jean-Marie Guyon

L'addiction au cybersexe est aujourd'hui de plus en plus discutée et notamment les facteurs de prédisposition à cette dépendance. Plusieurs études ont déjà été menées sur le sujet mais la grande majorité d'entre elle se sont principalement focalisées sur la population masculine qu'elle soit hétérosexuelle ou homosexuelle. Au jour d'aujourd'hui, la dépendance au sexe virtuel chez les femmes n'a que très peu été étudié.

Les femmes et la pornographie en ligne

Une nouvelle étude publiée dans le journal Cyberpsychology Behavior and Social Networking et menée par l'équipe du Professeur Matthias Brand tente de combler certaines lacunes dans ce domaine.

Pour cela les chercheurs se sont intéressés à 102 jeunes femmes hétérosexuelles âgées de moins de 30 ans. La moité des participantes a précisé qu'elles étaient des consommatrices régulières de pornographie via internet alors que l'autre moitié ne l'étaient pas.

A l'aide de différents questionnaires, ils ont tentés d'évaluer leur degré d'addiction au sexe. Un panel de 100 images à caractère pornographique a également été utilisé afin de mesurer le niveau d'excitation sexuelle ainsi que le désir sexuel des participantes après leur visionnage.

Une addiction similaire quelque soit le sexe

Les résultats montrent que les femmes qui ont l'habitude de regarder de la pornographie sur internet ont trouvé les images présentées au cours de l'étude plus excitantes et ont rapporté un désir sexuel beaucoup plus élevé que les femmes qui ne regardent jamais de pornographie.

Selon le professeur Brand, les résultats obtenus sont similaires à ceux obtenus lors d'études portant sur une population masculine hétérosexuel consommatrice de pornographie en ligne.

De plus, plusieurs facteurs entreraient en compte dans la dépendance au cybersexe. L’appétit sexuel, certains troubles du comportement sexuel ou encore l'état de santé psychologique pourraient avoir leur rôle.

En revanche, certains facteurs comme le fait d'être en couple, ou le nombre de rapports sexuels et le degré de satisfaction de ces rapports ne seraient quant à eux pas associés à cette dépendance.

Bien que cette étude se soit portée uniquement sur des femmes âgées de moins de 30 ans, les résultats de cette étude contribuent à la compréhension de la dépendance au cybersexe chez les femmes hétérosexuelles concluent les auteurs de cette étude.

Source :

Cet article a été rédigé par Véronique Serre.