entête sexoconseil à coté d'une souris posée sur un tapis rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe noir

Le stérilet hormonal plus efficace que le stérilet au cuivre ?

Publié le 05 février 2015

Le stérilet hormonal serait plus efficace que le stérilet au cuivre. C'est en tout cas ce que révèle une nouvelle étude qui vient d'être publiée en ligne dans la revue Contraception.

schéma stérilet cuivre dans l'utérus
©sexoconseil.com

Cette étude portant le nom d' Étude de Surveillance Active Européenne pour dispositifs intra-utérins est la toute première étude à grande échelle jamais réalisée visant à mesurer et à comparer l'efficacité des dispositifs intra-utérins.

Un taux d'échec qui diffère

Menée entre 2006 et 2012 sur plus de 61 000 femmes âgées entre 18 et 50 ans et provenant de 6 pays différents à savoir l'Autriche, la Finlande, l'Allemagne, la Pologne, la Suède et le Royaume-Uni, cette étude révèle un taux d'échec huit fois supérieur chez les utilisatrices de stérilets au cuivre par rapport aux utilisatrices de stérilets à base de levonorgestrel. Les résultats confirment également de faible taux de perforation de l'utérus avec un risque de l’ordre de 1 pour 1000 insertions.

« C'est une grande étude, menée dans un contexte réel, ce qui montre que les deux types de dispositifs intra-utérins sont des options efficaces pour les femmes, avec un profil avantages-risques plus favorable pour le stérilet à base d'hormones que pour le stérilet au cuivre » a déclaré le Dr Dearbhla Hull chef médical consultant pour la division de la santé des femmes chez Bayer HealthCare.

« Beaucoup de femmes ignorent souvent les différentes options de contraception qui sont à leur disposition. Il est important que, dans le cadre de toute consultation de contraception, toutes les méthodes, y compris les dispositifs intra-utérins – qui font partie des méthodes réversibles les plus efficaces – soient discutées afin de s'assurer que les femmes puissent choisir, en toute connaissance de cause, la méthode qui correspond le mieux à leurs besoins. »

Source :

Cet article a été rédigé par Véronique Serre.