entête sexoconseil à coté d'une souris posée sur un tapis rouge

logo
icone maison
drapeau espagnolloupe noir

La pilule du lendemain resterait efficace quel que soit le poids de la femme

Publié le 14 octobre 2014

Selon la décision de la commission européenne du 30 septembre 2014, le poids de la femme n'aurait pas d'influence sur l’efficacité de la contraception d'urgence hormonale.

un médecin avec une pilule entre l'index et le pouce
Stocklib © Syda Productions

La contraception d'urgence, utilisée par les femmes afin de prévenir la survenue d'une grossesse non désirée suite à un rapport mal ou non protégé, resterait efficace quelque soit le poids de la femme rapporte l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) dans un point d'information publié sur son site le 08 octobre dernier.

La contraception d'urgence hormonale en France

L'ANSM profite de ce point d'information pour rappeler qu'en France deux types de contraceptifs d'urgence hormonaux sont disponibles : la pilule du lendemain contenant uniquement du levonorgestrel commercialisée sous le nom de Norlevo qui doit être pris dans un délai maximum de 72h après le rapport sexuel pour être efficace et la pilule du surlendemain contenant de l'ulipristal connue sous le nom d'EllaOne qui peut être prise dans un délai de 5 jours maximum après le rapport sexuel. Elle rappelle aussi que si la première est en vente libre, la seconde ne peut être délivrée qu'avec une prescription médicale.

«La contraception d'urgence hormonale doit être administrée le plus rapidement possible après un rapport non ou mal protégé et que le recours à cette méthode dite « de rattrapage » doit rester exceptionnel notamment en raison du risque d'échec plus élevé que les contraceptions régulières» précise également l'ANSM.

Une efficacité identique pour toutes les femmes

Fin 2012, l'efficacité de la contraception d'urgence avait été remise en question par deux études cliniques qui suggéraient une diminution de l'efficacité de la pilule du lendemain chez les femmes de plus de 75kg et une totale inefficacité de ce contraceptif chez les femmes de plus de 80kg. Suite à cette révélation, une mise en garde avait été apportée sur le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) de la pilule du lendemain Norlevo.

Un arbitrage européen avait alors été déclenché afin d'analyser l'efficacité réelle de la contraception d'urgence en fonction du poids de la femme. Cette analyse a mis en évidence des résultats contradictoires et en juillet 2014, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) a conclu que le «rapport bénéfice/risque des contraceptions d'urgence restait favorable quel que soit le poids corporel de la femme».

La commission européenne a pris la décision de suivre l'avis du CHMP et le RCP français des pilules du lendemain et du surlendemain devrait être prochainement modifiées en fonction de ces nouvelles données.

Cet article a été rédigé par Véronique Serre.