Nos traitements pour vous aider à guérir vos troubles de la sexualité

Parmi toutes les dysfonctions sexuelles qui, à un moment ou à un autre de leur vie, peuvent affecter un homme ou une femme, nombreuses sont celles qui ont une cause psychologique et ne nécessitent pas d'intervention chirurgicale ni de traitements médicamenteux.

Dès lors qu'un médecin a vérifié qu'il n'y avait pas de cause physiologique sous-jacente au trouble de la sexualité détecté, il convient de traiter celui-ci immédiatement par des traitements fondés sur une thérapie comportementale et cognitive solide.

Or, tous les traitements qui sont présentés en exclusivité sur le site Sexoconseil ont très précisément été élaborés par nos sexologues, sous la direction du Docteur SERRE (titulaire du diplôme inter-universitaire de sexologie, gynécologue et sexothérapeute), en vue de vous permettre d'appliquer au plus vite cette solution comportementale, tous les jours depuis votre domicile.

Ces traitements sont le résultat d'une longue pratique en consultation de sexologie et de gynécologie depuis plus de 30 ans, en cabinet et dans un Centre Hospitalier Universitaire, afin de vous aider à traiter une dysfonction sexuelle et à épanouir votre sexualité.

Nos sexologues, qui ont collaborés aux dossiers traitements, ont mis au point, année après année, des méthodes de traitement basées sur les thérapies comportementales et cognitives, pour traiter les principales dysfonctions sexuelles dont se plaignent les hommes et des femmes. Notez bien que ces thérapies, dont il est question sur ce site, ne nécessitent absolument pas la prise de médicament. Sexoconseil ne vous conseillera donc pas un traitement médicamenteux pour traiter votre dysfonction.

En ce qui concerne les dysfonctions sexuelles que rencontrent les hommes et qui ont données lieu à des traitements, il s'agit :

de l'éjaculation prématurée, que certains qualifient aussi de précoce et qui touche une grande partie de la population masculine (30% des patients masculin en sexologie consultent pour une éjaculation précoce)

des pannes d'érections, qu'elles soient passagères ou plus souvent répétées comme c'est le cas dans l'impuissance

de la difficulté pour éjaculer que les sexologues qualifient d'anéjaculation, lorsque cette difficulté est quasi-permanente.

En ce qui concerne les principales dysfonctions sexuelles féminines ayant donné lieu à des traitements écrits par nos sexologues, il s'agira :

de l'anorgasmie, c'est à dire de l'absence d'orgasme, qui peut être totale, c'est à dire aussi bien par pénétration que par caresses clitoridiennes, ou partielle et il s'agit alors, le plus souvent, d'une anorgasmie liée à la pénétration.

de la dyspareunie, qui se traduit par des douleurs lors des rapports sexuels.

du vaginisme qui est l'impossibilité pour la femme d'être pénétrée par son partenaire. Le vaginisme est beaucoup plus fréquent qu'on ne le pense et se traite très bien par thérapie comportementale.

Ces dossiers traitements qui s'appuient, comme indiqué plus haut, sur les thérapies comportementales et cognitives, sont à la portée de tous et de toutes, sans condition particulière si ce n'est l'envie de se traiter et de consacrer un peu temps à cela.

Si vous n'êtes pas bien déterminé(e) à suivre un traitement, et à consacrer un peu de temps pour traiter votre difficulté, ne vous dites pas que le temps pourra spontanément résoudre votre problème, et il vous faudra accepter de continuer à vivre une sexualité avec les mêmes difficultés que vous rencontrez actuellement. Sachez aussi et surtout que plus votre dysfonction sera ancienne et plus il vous sera difficile de la traiter.

Il est bien évident que les traitements comportementaux et cognitifs ne seront efficaces qu'en l'absence de lésion organique responsable de votre souffrance. L'absence de lésion organique responsable de la dysfonction sexuelle est presque toujours le cas lorsque la dysfonction est une éjaculation prématurée, une anorgasmie, qu'elle soit partielle ou totale, un vaginisme, des douleurs lors des rapports sexuels dans certaines circonstances, des pannes d'érections spécifiquement liées à une partenaire, ou une absence d'éjaculation uniquement liée à la pénétration. Si toutefois votre médecin a trouvé une cause organique à votre dysfonction il sera impératif de bien suivre son traitement mais, en plus, un traitement comportemental et cognitif sera une aide complémentaire très utile, et même nécessaire, pour vous aider à résoudre plus rapidement votre problème. En effet, lorsqu'une cause organique a été traitée il persiste très souvent un stress, lié aux échecs précédents, qui sera lui-même responsable, à lui seul, de la persistance de votre dysfonction. Il sera donc impératif, en plus du traitement médical, de vous déconditionner du stress qui a toujours accompagné votre dysfonction sexuelle.

Tous les dossiers traitement écrits par nos sexologues sont restructurés régulièrement en fonction des remarques des patients, mais aussi en fonction de l'évolution des traitements proposés par l'ensemble des sexologues. Lorsque qu'une nouveauté thérapeutique, non médicamenteuse, apporte la preuve de son efficacité nous nous efforçons de l'intégrer dans nos dossiers traitements.

Dites-vous bien que vous n'êtes pas le seul ou la seule à souffrir d'un problème sexuel qui empoisonne votre existence, et soyez convaincu que le traitement proposé vous aidera à sortir de votre galère !!.