Leur stimulation peut entraîner une excitation sexuelle

Les zones érogènes sont des régions du corps particulièrement riches en terminaisons nerveuses ce qui les rend très sensibles au toucher et donc aux caresses.

On en distingue deux types : les zones érogènes primaires et les zones érogènes secondaires.

Les zones érogènes primaires sont des zones qui lorsqu'elles sont stimulées peuvent entraîner une excitation sexuelle qui peut conduire à l'orgasme. Que cela soit chez l'homme ou chez la femme, elles correspondent principalement aux organes génitaux.

Les zones érogènes secondaires bien que également impliquées dans la sexualité ne s'y limitent pas.

Contrairement aux zones primaires, la seule stimulation des zones secondaires ne peut pas conduire à l'orgasme. Par contre, leur stimulation entraîne l'excitation des zones  primaires. Elles contribuent à l'augmentation du plaisir sexuel ressenti lorsqu'elles sont stimulées.

Bien que leur stimulation ne soit pas nécessaire à l'obtention d'un orgasme, ces zones ne doivent pas pour autant être négligées car elles permettent d'éveiller un désir sexuel réciproque et préparent le corps à la relation sexuelle et donc à l'orgasme. Bien connaitre ses propres zones érogènes mais également celle de son ou sa partenaire est nécessaire pour apprendre à donner et à recevoir du plaisir.

A noter également que les zones secondaires peuvent varier d'une personne à l'autre même si certaines d'entre elles sont quasiment universelles notamment au niveau de zones primaires. Chaque personne étant différente, il ne faut surtout pas assumer que les zones érogènes de notre partenaire sont identiques aux nôtres et donc le ou la caresser comme nous aimerions être caressé. Il est donc très important d'être attentif aux réactions positives ou négatives de l'autre afin d'apprendre à découvrir sa sensibilité et la façon dont il ou elle aime être caressé.

La sensibilité des zones érogènes varie au cours d'un rapport sexuel. En effet, la sensibilité du clitoris chez la femme ou du gland chez l'homme ne sera pas la même au cours des préliminaires et après l'orgasme. Là encore c'est en explorant le corps de votre partenaire et en étant attentif à ses réactions qu'il sera possible de découvrir le type, l'intensité et la localisation des caresses qu'il ou elle aime et qu'il ou elle n'aime pas.

Une autre façon d'apprendre passe par la communication en osant demander à son ou sa partenaire ce qu'il ou elle ressent, si cette caresse à cet endroit à cet instant est agréable. Une bonne communication dans le couple est donc très importante et l ne faut surtout pas avoir honte de demander à être guider lors de cette découverte et en particulier lors des premiers rapports.

Enfin, il faut savoir qu'il peut arriver qu'une zone érogène devienne temporairement subitement une zone à éviter lors des caresses, sans qu'il n'y ait de cause particulière à ce brusque changement.

 


Pour en savoir plus :

Zones érogènes masculines

Zones érogènes féminines