La sexualité de l'homme


La sexualité de l'homme a toujours été considérée comme le modèle référant de la sexualité humaine durant les décennies antérieures aux années 1950. Depuis les publications sur la sexualité féminine, par William Masters et Virginia Johnson aux Etats-Unis dans les années 1950, la sexualité masculine n'est plus une référence en soit et doit, maintenant, s'adapter en partie aux exigences de la sexualité féminine.

homme prenant une doucheStocklib ©


Les exigences féminines envers les hommes sont ambivalentes car les femmes attendent des hommes qu'ils soient des hommes forts, mais pas des hommes "sexe fort", car elles revendiquent une sexualité féminine bien personnalisée et non dépendante du sexe de l'homme. Il faudrait donc que les hommes portent un œil nouveau sur leur sexualité et corrigent certains de leurs défauts que les femmes n'apprécient guère.


La sexualité de l'homme est, généralement, assez fortement pulsionnelle et très centrée sur lui-même.

L'homme est ainsi assez peu à l'écoute de sa partenaire et les femmes se plaignent fréquemment de cet égoïsme masculin.

Ce caractère pulsionnel de la sexualité masculine fait qu'un homme peut obtenir une érection très rapidement à la moindre stimulation sexuelle. Cette érection assez spontanée sera suivie d'un désir de pénétration dans les instants qui suivent et, pourquoi pas, d'une éjaculation qui est la finalité de l'excitation sexuelle masculine. Les femmes ont beaucoup moins cette finalité orgasmique à tout prix dans leurs rapports sexuels. Bien sûr il ne faut pas généraliser car tous les hommes n'ont pas cette seule finalité en tête lors des rapports sexuel. Depuis la révolution sexuelle des femmes autour des années 1960/70 les hommes ont pris conscience du nécessaire partage des plaisirs entre l'homme et la femme et, de plus en plus, les femmes imposent aux hommes une sexualité qui prend le plaisir féminin pleinement en compte.

La sexualité de l'homme est toujours assez fortement focalisée sur son sexe.

Est-il assez grand pour que l'homme puisse s'auto-satisfaire du plaisir qu'il pourra donner à sa partenaire ? Comment va réagir la partenaire si son sexe est petit ? La dimension du sexe est un élément très important pour un homme qui veut toujours connaître les dimensions "normales" du pénis, et ce qu'il faut faire si sa dimension ne rentre pas dans le cadre rigide de la moyenne statistique. Beaucoup d'hommes n'ont pas encore compris qu'il vaut mieux un petit sexe qui sait entrer, sortir et jouer avec le sexe de sa partenaire, qu'un gros sexe qui éjacule rapidement après la pénétration et qui s'éteint immédiatement après l'éjaculation. il existe bien sûr des micro-pénis qui ne pourront pas donner du plaisir à une femme par pénétration et qui pourront être une indication à un traitement médical ou chirurgical.

L'éjaculation rapide est au centre des préoccupations masculines dans le domaine de la sexualité.

Il est difficile de définir correctement l'éjaculation précoce ou prématurée car suivant les auteurs les définitions changent. La société internationale de médecine sexuelle définit l'éjaculation prématurée comme une éjaculation survenant dans un délais inférieur à une minute après la pénétration, sans contrôle possible, et qui entraîne un sentiment d'insatisfaction de l'un des deux partenaires. Cette définition ne doit pas satisfaire les femmes qui, de toute évidence, ne peuvent pas atteindre l'orgasme même si le partenaire éjacule après un peu plus de temps que la minute. Sexoconseil traite, entre autres et en détail, de l'éjaculation prématurée et vous donnera une autre définition qui pourra satisfaire les deux partenaires.

Les pannes d'érection et/ou l'impuissance sont aussi une des grandes préoccupations des hommes.

Lorsqu'un homme a un problème d'érection c'est le ciel qui lui tombe sur la tête ! Il perd sa confiance, il devient spectateur de son propre sexe, et le stress qui accompagne la peur de ne pas bander est lui-même responsable de sa difficulté d'érection. L'homme va rentrer dans un cercle infernal dont il aura souvent quelques difficultés à sortir. Le narcissisme de l'homme est en grande partie lié à l'état de son sexe et l'impuissance est une des plus grandes blessures narcissiques pour les hommes.

Dans la sexualité de l'homme il y a aussi de plus en plus une part sexuelle féminine qui ose s'afficher.

Les hommes n'ont plus peur de montrer qu'ils peuvent aussi aimer une certaine passivité dans leurs rapports sexuels et qu'ils peuvent réclamer de leur partenaire ce que les femmes réclament depuis des siècles, à savoir des caresses. Les hommes osent même réclamer des caresses anales, au grand dam de leurs partenaires qui s'inquiètent d'une éventuelle possibilité d'une tendance homosexuelle. Pour beaucoup de femmes, et beaucoup d'hommes, l'homosexualité est assimilée à une certaine féminité.

Il est aussi important de parler de la sexualité des seniors masculins qui sont de plus en plus nombreux à vouloir conserver une sexualité épanouissante, quelque soit leur âge.

Les divorces sont de plus en plus nombreux chez les seniors et les hommes désirent reconstruire une sexualité satisfaisante avec une nouvelle partenaire. Dans ces nouvelles rencontres entre seniors masculins et féminins la sexualité joue un rôle important, contrairement à ce que les enfants de ces seniors peuvent penser !


De nombreux autres sujets concernant la sexualité de l'homme seront traités sur Sexoconseil, comme l'homosexualité, la masturbation etc... afin de vous informer pleinement sur la sexualité masculine.

Notre boutique

Rejoignez-nous !

Inscription à la newsletter