logo
icone maison

Après une prise de risques

Tout rapport sexuel sans protection, ou toute exposition à du sang (via l'échange de seringues usagées par exemple) susceptible d'être contaminé constitue une prise de risques qui nécessite de faire immédiatement appel à un médecin.

Si vous avez la moindre inquiétude ou pensez vous être trompé en ayant choisi de faire confiance à un partenaire d'un soir, il faut vous rapprocher sans délai d'un centre de dépistage ou composer le Numéro 0 800 840 800, afin de bénéficier des conseils de spécialistes.

En effet, après avoir peut-être été exposé au virus du SIDA, chaque minute compte, car il est possible d'enrayer le développement de la maladie en suivant un traitement immédiat, appelé Traitement Post-Exposition.

Que faire après une prise de risque ?

A l'heure actuelle, il n'existe pas de médicament qui permet de stopper définitivement la progression de la maladie, il existe en revanche des traitements efficaces qui permettent d'inhiber précocement la réplication du virus, qui aurait pu pénétrer dans l'organisme suite à une situation à risque, et ainsi empêcher l'infection de s'installer.

Après une prise de risque (rapport non protégé, déchirure du préservatif, etc...) la meilleure chose à faire est de consulter un médecin rapidement.

La consultation peut avoir lieu auprès d'un médecin des urgences, d'un médecin dans les Centres de Dépistage Anonyme et Gratuit ou auprès de votre médecin traitant. Cette consultation a pour but d'évaluer le danger pris et la nécessité ou non de suivre un traitement préventif (encore appelé d'urgence).

Si aucun traitement, suite à cette consultation ne vous a été prescrit, il sera tout de même nécessaire d'effectuer un test de dépistage. Il peut aujourd'hui être réalisé 15 jours après une prise de risque. A noter qu'en cas de résultat négatif, un second test de contrôle devra être réalisé 3 mois plus tard.

Dans le cas ou le médecin estime, lors de cette consultation, que le danger est bel et bien présent, il vous prescrira un traitement composé de plusieurs médicaments actifs contre le VIH, que vous devrez suivre durant une période de 4 semaines afin de tenter d'empêcher l'installation de l'infection. Pour une efficacité optimale, les différents médicaments prescrits sont à prendre immédiatement après la consultation en respectant attentivement la prescription qui aura été faite par le médecin.

Une fois les 4 semaines terminées, votre médecin vous prescrira un test de dépistage du virus du sida (test Elisa) à faire 3 mois après l'arrêt des médicaments. Ce contrôle a pour but de confirmer que la contamination n'a pas eu lieu. En effet, ce traitement bien qu'efficace n'a malheureusement pas un taux de succès de 100%, de ce fait, une menace demeure toujours d'où l'intérêt de ce test. Tant que la certitude qu'aucune contamination n'a eu lieu, il est indispensable que vous soyez prudent (pendant ou après le traitement) et que vous vous protégiez lors de vos futurs rapports sexuels.

Ce traitement est d'autant plus efficace qu'il est utilisé rapidement c'est pourquoi il est indispensable de consulter dans un délai inférieur à 48 heures suivant la prise de risque.

A noter que si le délai de 48h est écoulé, il n'est tout de même pas trop tard pour bien agir et consulter un médecin qui vous aidera à évaluer les dangers pris et pourra vous prescrire un test de dépistage. En effet, le dépistage reste la seule méthode pour savoir si vous avez été contaminé ou non. Il faut cependant, bien savoir qu'un test de dépistage du Sida n'est fiable que s'il est effectué après trois mois sans aucune prise de risque.

 


Vos questions, nos réponses :

Questions et réponses sur le virus du sida