Sexe et allergies

La plupart des allergies liées à la sexualité sont liées à l'environnement au sein duquel le rapport sexuel a lieu : de nombreuses femmes (ou hommes) font ainsi une intolérance au latex, substance qui entre dans la composition des préservatifs.

La véritable allergie sexuelle est la réaction allergique au sperme, laquelle se manifeste chez certaines femmes qui ne supportent pas physiologiquement le contact avec le liquide séminal de leur partenaire.

Les différentes allergies sexuelles

Les allergies sexuelles sont plus fréquentes qu'on ne le pense, mais le diagnostic n'est pas facile à faire. Ce n'est que devant des troubles sexuels répétitifs, malgré des traitements anti-infectieux multiples, que le médecin évoquera le diagnostic d'allergie sexuelle.

une femme assisse sur le lit, son partenaire dort à côté d'elle
© Gina Sanders - Fotolia.com

Ces manifestations allergiques sont, en effet, souvent confondues avec des infections et traitées comme telles, à plusieurs reprises, mais sans succès !

Au niveau du sexe il existe trois allergies particulières connues:

L'allergie aux préservatifs en latex et la plupart des préservatifs sont à base de latex

L'allergie au sperme, ou plus précisément au liquide séminal, beaucoup plus rare que l'allergie au latex

L'allergie, ou hypersensibilité, à la candidine qui est contenue dans un champignon appelé candida albicans, et qui est présent normalement en faible quantité sur la peau et les organes sexuels

Les manifestations cliniques les plus fréquentes de l'allergie au niveau sexuel sont de type démangeaisons, brûlures, irritations, rougeurs, sécheresse vaginale, gonflement des lèvres.

Ce qu'il faut savoir c'est qu'une réaction allergique ne survient qu'après plusieurs contacts avec l'allergène responsable de l'allergie. L'allergie est, en effet, une réaction de défense immunitaire de l'organisme qui se développe après plusieurs contacts avec l'allergène.

L'allergie aux préservatifs et au latex

L'allergie au latex est connue depuis de nombreuses décennies. Ce n'est pas depuis très longtemps que les médecins pensent à cette allergie devant des manifestations cliniques sexuelles, aussi bien chez l'homme que chez la femme, qui se reproduisent spécifiquement lors de l'utilisation d'un préservatif, après une période plus ou moins longue d'utilisation de préservatifs.

La plupart des préservatifs masculins sont fabriqués à partir de latex, qui provient de la sève d'un arbre. Le latex rentre également dans la composition de nombreux produits comme les gants ménagers, les tétines, les bonnets de bain etc..

Chez l'homme comme chez la femme, les manifestions cliniques de l'allergie aux préservatifs sont celles décrites ci-dessus. Ces signes cliniques surviennent dans l'heure qui suit le rapport avec préservatif.

Le diagnostic de l'allergie au latex se fera par des tests cutanés pratiqués par un dermatologue ou un allergologue. Le traitement pourra être une désensibilisation qui demandera plusieurs mois ou tout simplement l'utilisation de préservatifs qui ne contiennent pas de latex.

Le remède est donc simple : demandez à votre pharmacien des préservatifs qui ne contiennent pas de latex. Ces préservatifs sont à base de polyuréthane et toutes les grandes marques de préservatifs les commercialisent.

L'allergie au sperme

L'allergie au sperme, ou plus précisément au liquide séminal est beaucoup moins fréquente que l'allergie au latex et son diagnostic est souvent plus tardif, puisque cette allergie est rare.

Les signes cliniques sont les mêmes que lors de l'allergie au latex, mais ils ne surviennent qu'après éjaculation, et sans préservatif ! Cette allergie ne touche que la femme, bien évidemment.

Il faudra penser à ce type d'allergie devant les signes cliniques décrits précédemment et qui ne régressent pas, après traitements vaginaux répétés et examens de laboratoire normaux. Cette allergie étant rare, il ne faudra pas en vouloir à votre médecin s'il ne fait le diagnostic que tardivement. Vous pourrez quand même l'aider dans son diagnostic, en lui précisant bien que vos problèmes ne surviennent qu'après éjaculation, et sans préservatif !

Lorsque le diagnostic aura été évoqué c'est, là encore, un allergologue qui confirmera votre allergie par des tests cutanés avec contact de la peau et d'une goutte de sperme.

Là encore, le traitement pourra être une désensibilisation durant plusieurs mois, mais ce peut être aussi le port du préservatif masculin qui évitera le contact du sperme avec le vagin.

Ne pensez pas pouvoir vous débarrasser de votre partenaire sous prétexte d'une allergie à son sperme car, si vous êtes vraiment allergique, vous le serez aussi avec le sperme de tous vos autres partenaires !!

Si vous désirez un enfant, cela ne posera pas de problème car une insémination pourra éviter vos désagréments vaginaux.

L'allergie à la candidine

La candidine est une protéine contenue dans un champignon appelé candida albicans. Ce champignon présent normalement sur la peau et les organes génitaux est responsable, lorsqu'il est en trop grande quantité, des fréquentes mycoses vaginales dont se plaignent beaucoup de femmes. Cette infection sera facilement traitée par des ovules et une crème antifongique, sans oublier de traiter aussi le ou la partenaire.

Les femmes allergiques ou hypersensibles à la candidine, auront les mêmes manifestations cliniques que lors de l'infection mycosique, mais pour des quantités de champignons qui, chez les femmes non allergiques, ne provoqueraient aucun signe clinique.

Il faudra penser à cette hypersensibilité lorsque des traitements répétés contre le candida albicans n'auront qu'un effet temporaire et que les récidives seront très fréquentes.

Là encore, c'est l'allergologue qui confirmera le diagnostic par des tests cutanés.

Le traitement consiste, soit en une désensibilisation à la candidine, soit en un traitement à base d'ovules anti mycosiques à mettre à intervalles réguliers et répétés.