Définition de la masturbation

La masturbation, parfois également nommée onanisme, n'est pas un concept moderne, mais une notion vieille comme la sexualité humaine. Qu'elle soit individuelle ou réciproque, elle vise la satisfaction d'un désir sexuel et permet l'obtention d'un plaisir, tout en permettant à l'individu qui s'y adonne de partir à la découverte de son anatomie et de sa sexualité.

Si tout un pan de la culture occidentale l'a pendant plusieurs siècles condamné, elle est désormais reconnue comme essentielle au développement et à l'épanouissement sexuel de l'individu.

Qu'est-ce que la masturbation ?

La masturbation est une pratique sexuelle qui consiste à auto stimuler ses propres organes génitaux et zones érogènes dans le but d’obtenir du plaisir et un orgasme. Cette auto-stimulation s’accompagne généralement dans les deux sexes de fantasmes érotiques, ingrédients indispensables de l’excitation.

En général, cette forme de sexualité se pratique seul(e), d'où son qualificatif de plaisir solitaire, mais elle peut également se pratiquer à deux de façon réciproque, on parle alors de masturbation mutuelle ou réciproque.

La masturbation, grâce aux différentes caresses et stimulations érotiques qu'elle implique, permet de découvrir son corps et d’apprendre ses propres réactions sexuelles.

La pratique de la masturbation

A noter cependant que tout le monde ne se masturbe pas. De façon générale, les hommes ont plus souvent recours à la masturbation que les femmes. En effet, une étude sur la sexualité des français réalisée en 2006 révèle que 90% des hommes se masturbent contre seulement 60% des femmes.

Cette différence entre hommes et femmes pourrait, entre autre, s’expliquer par le fait que le sexe de l’homme est plus facile d’accès et que l’homme a l’habitude de le toucher principalement pour uriner, rendant cette partie du corps moins tabou pour l’homme que pour la femme.

Cependant, depuis quelques années, la femme prend de plus en plus conscience de sa propre sexualité et ose davantage en matière de sexe et de sexualité. En effet, en 1992 seulement 42% des femmes se masturbaient contre 60% en 2006, selon une enquête réalisée par l’INSERM. Ces résultats laissent à penser qu’avec le temps, un équilibre entre les hommes et les femmes, en matière de masturbation, tendrait à s’installer.

 


Vos questions, nos réponses :

La masturbation d'un point de vue général

Notre boutique

Rejoignez-nous !

Inscription à la newsletter