logo
icone maison

Techniques de masturbation

Les "techniques" de masturbation masculine et féminine sont très nombreuses et fonction de la culture, des expériences passées et des habitudes comportementales personnelles.

On trouve des constantes dans les comportementaux liés à la masturbation. Si chacun peut mettre en pratique ses propres fantasmes et avoir recours à des objets étrangers pour augmenter le plaisir, la forme la plus commune de technique de masturbation reste, dans les deux sexes, la stimulation directe des organes génitaux externes (verge et région vulvo-clitoridienne).

Le principe est toujours de stimuler les zones les plus érogènes du corps humain, soit par des caresses manuelles appliquées sur ces zones, soit en faisant intervenir un objet issu de son environnement qui va servir à la stimulation.

Chez l'homme la masturbation par manipulation du pénis consiste à étreindre le corps de la verge avec la main et à effectuer des mouvements assez vigoureux d'avant en arrière (avec ou sans recouvrement et découvrement du gland par le prépuce). La stimulation directe du gland et du frein peut se faire au début mais devient rapidement très sensible et désagréable quand l'excitation devient plus forte.

Chez la femme, la stimulation directe se fait au niveau des petites lèvres (surtout la face interne) et autour du clitoris, en évitant le gland clitoridien qui lui aussi est très sensible dès que l'excitation devient forte. Les mouvements manuels de la femme sont beaucoup plus lents et plus doux que ceux de l'homme. En fait, le plus souvent la main de la femme passe des petites lèvres à la région clitoridienne, à l'entrée du vagin, l'autre main pouvant, en même temps, presser le mont de venus ou caresser les seins (la seule stimulation des seins n'entraîne qu'exceptionnellement un orgasme).

D'autres femmes, pour se masturber, utilisent la technique de pression au niveau du mont de Vénus ou du bas-ventre tout en serrant les cuisses et les fesses.

Signalons également que beaucoup de jeunes filles découvrent leurs premiers orgasmes en montant à la corde, à bicyclette, ou en serrant très fortement leurs cuisses l'une contre l'autre (technique propre à la femme).

Chez l'homme, comme chez la femme, en dehors de la main de nombreux objets peuvent être utilisés pour entraîner un frottement du sexe : frottement sur les draps, sur une serviette, un oreiller, un chambranle de porte etc. Ce peut-être aussi l'insertion d'objets dans le vagin ou dans l'anus chez les homosexuels (type banane, concombre, ou godemiché, vibromasseur) mais aussi l'utilisation par l'homme de poupées gonflables ou chez la femme des boules chinoises introduites dans le vagin.

Chez l'homme comme chez la femme, le rythme et la pression des caresses augmentent avec l'excitation jusqu'au déclenchement de l'orgasme.

Les femmes comme les hommes accompagnent généralement leur masturbation de fantasmes érotiques. Le fantasme étant le moteur essentiel de l'excitation !

 


Pour en savoir plus :

Masturbation féminine: la stimulation manuelle du clitoris

Masturbation masculine: une pratique qui mime les mouvements du coït

Vos questions, nos réponses :

La masturbation féminine, sa pratique et sa fréquence

La masturbation masculine en questions