Le chancre, un des premiers symptômes de la syphillis

La syphilis est une maladie vénérienne qui se caractérise par l'apparition d'un chancre syphilitique quelques jours après la contamination.

L'incubation dure de 2 à 6 semaines puis l'infection évolue en trois stades. On notera que seuls les deux premiers sont contagieux, le dernier ne l'étant plus. 

Le stade primaire

Elle se caractérise par l'apparition d'une petite plaie inférieure à 10mm de diamètre. Cette plaie ou ulcération porte le nom de chancre syphilitique et est le plus souvent indolore. Il apparaît en général dans les 10 à 20 jours suivant l'infection et le plus fréquemment au niveau du gland, du corps de la verge, du scrotum ou de l'anus chez l'homme et au niveau du col de l'utérus, de la vulve ou de l'anus chez la femme. La présence de cette plaie sur la langue, les lèvres ou les gencives, etc... est plus rare.

Hautement contagieux car renfermant une multitude de bactéries, cette ulcération passe souvent inaperçu du fait de sa petite taille. Un gonflement des ganglions lymphatiques y est également associé. Celle-ci disparaît ensuite spontanément après 1 à 3 semaines alors que le gonflement lymphatique persiste.

Si cette maladie sexuellement transmissible n'est pas traitée, celle-ci continuera d'évoluer.

La syphilis secondaire

Elle dure en moyenne de 4 à 24 semaines et s'accompagne en général d'une succession d'éruptions cutanées et des muqueuses si aucun traitement n'est suivi.

L'aspect des lésions est très variables, non seulement d'une lésion à l'autre, mais également d'une personne à l'autre.

Les symptômes liés au stade secondaire évoluent le plus souvent par poussée, puis une diminution progressive de ces signes pourra avoir lieu jusqu'à atteindre une phase asymptomatique qui peut durer plusieurs années.

La phase tertiaire

Ce dernier est très rare en France, et survient après des années d'évolution si aucun traitement n'a été entrepris.

Sans traitement adéquat, l'infection peut atteindre le cerveau, les nerfs, le cœur, les artères, les yeux, etc... voire même conduire au décès de la personne infectée.

A noter que lorsque cette maladie n'est pas traitée, elle peut atteindre le système nerveux central. On parlera alors de neurosyphilis ou syphilis nerveuse.

 


Vos questions, nos réponses :

Questions et réponses sur la syphilis

Notre boutique

Rejoignez-nous !

Inscription à la newsletter